La tétralogie Hélène et les garçons et l\'univers AB
Bienvenue, n'hésite pas à t'inscrire pour discuter avec nous de l'univers AB

Et si... Il (partie 1 )

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par ღ Gwen ღ le Mer 4 Juil 2012 - 22:58

Et bien quel chapitre! Bravo il est superbe.
avatar
ღ Gwen ღ
Pilier du forum
Pilier du forum

Féminin
Nombre de messages : 14410
Couple préféré : Hélène/Nico Fanny/Christian
Loisirs : **TEAM HELENE**
Date d'inscription : 02/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par avrildemai le Mer 4 Juil 2012 - 23:03

je pense à Sébastien moi. Léa aurait reconnu Stéphane. Diego peut connaître Seb par les photos etc... Pareil avec la réaction de Cricri ^^
En tout cas je suis très inquiète pour Hélène. Vite la suite je t'en prie :p
avatar
avrildemai
Miss Chronologie
Miss Chronologie

Féminin
Nombre de messages : 16715
Age : 36
Localisation : bretagne
Couple préféré : helene et nico, laly & sebastien, José et Johanna, béné et josé, Oliv' et nath, Toph Manue, Manuela et Seb
Loisirs : sport lecture et la trilogie h&g **Hélène Team**
Date d'inscription : 15/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par stela32 le Mer 4 Juil 2012 - 23:03

Qui est cet inconnu ?????

stela32
Diplomé ABédien
Diplomé ABédien

Féminin
Nombre de messages : 351
Age : 35
Localisation : Suisse
Couple préféré : Johanna/Christian
Loisirs : Théâtre,
Date d'inscription : 13/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par Jude le Mer 4 Juil 2012 - 23:50

C'est passionnant!
avatar
Jude
ABvore
ABvore

Féminin
Nombre de messages : 1813
Age : 33
Localisation : Côte d'Opale.
Couple préféré : Hélène/ Peter, Béné/José.
Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par Kimmy le Jeu 5 Juil 2012 - 10:32

Quel accouchement mouvementé! Mais Jeanne a bien géré!
J'imagine bien Jimmy courir partout dans la maison sous le regard de Léa qui ne comprend rien :lol!:

A la lecture, j'avais plutôt pensé à Stéphane mais pourquoi pas Sébastien...wait & see ;)
avatar
Kimmy
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 12796
Age : 36
Couple préféré : Johanna/Cricri, Jojo's, Cathy/Etienne
Loisirs : #ROCHELLE SUPPORT TEAM#
Date d'inscription : 18/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par bobaby6363 le Jeu 5 Juil 2012 - 10:38

j'ai bien aimé les 1001 vies de Jeanne ;) l'accouchement sera bien passé grace à Jeanne, laly va pouvoir profiter de sa petite fille.

moi aussi j'aurais tendance à penser à Sébastien, Léa ne le connait pas donc c'est possible que ce soit lui. Il nous faut une suite pour avoir la confirmation
avatar
bobaby6363
Pilier du forum
Pilier du forum

Féminin
Nombre de messages : 19107
Age : 29
Localisation : auvergne
Couple préféré : béné/josé johanna/christian hélène/nicolas
Date d'inscription : 31/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par Imagine le Jeu 5 Juil 2012 - 10:48

]hummmm ben moi j'aime bien le suspens, pas vous? :lol:


Chapitre 9 : Un air de déjà vu


Dans la chambre d’Hélène Laly n’arrivait pas a quitter son bébé des yeux. Diego était assis sur le lit à côté d’elle. Il regardait son petit frère, il était intimidé. Le bébé semblait si fragile. Laly ressenti les tourments qui envahissaient son fils. Elle caressa son visage et elle pris sa main. Elle glissa ses doigts entre ceux de Diego. Elle fit un bisou sur son front et lui dit

-N’ait pas peur mon chéri, tout va bien, c’est ton petit frère

Diego hésita mais il voulait toucher son petit frère. Il était curieux de savoir ce que ça ferait. Timidement il approcha sa main de celle du bébé. La magie opéra quand le bébé pris l’un des doigts de son grand frère dans sa main minuscule. Laly était émue. Diego souriait. Il enlaça sa maman. Pendant tout ce temps le médecin et les hommes s’affairaient autour de Laly pour préparer son départ de la maison pour la maternité. Laly tenait son bébé dans un bras et Diego dans l’autre.

Mais aussi elle regardait l’homme qu’elle avait tant aimé. Il était toujours aussi maladroit que dans ses souvenirs mais aujourd’hui il avait des circonstances atténuantes. Laly profita d’une courte absence du médecin et du brancardier pour attraper sa main. Il n’osait pas la regarder. Elle ne savait pas quoi lui dire, elle osa juste un

-Tu vas bien ?

Stéphane hocha la tête. Il regarda la main de Laly, celle qui le tenait et il regarda Diego avec beaucoup d'affection.

-Oui . Je suis content de te revoir Laly, je ne l’aurais jamais cru si on me l’avait dit.

Diego regardait la scène. Il se rappellait de quelques photos qu'il avait regardé avec Léa un jour ou il pleuvait, quelques semaines avant. Ils avaient rigolé tout les deux en voyant les têtes de leurs parent et de toute la bande de copains. Il s'imaginait comment c'était avant et il se disait que ça devait être bien. Il l'avait reconnu lui aussi. Il regarda l’homme et il dit

-Je peux aller à l’hôpital avec maman et mon petit frère ?

Le médecin qui venait de revenir répondit

-Malheureusement, il n’y a pas assez de place dans l’ambulance mais je suis sûre que quelqu’un pourra t’y conduire

Diego n’était pas satisfait de cette réponse. Il regardait Stéphane d’un air implorant.

Stéphane regarda le médecin et le pris par l’épaule pour lui parler seul à seul dans le couloir

-Ne pourrait-on pas faire une exception juste pour cette fois ? Il a besoin de sa mère, c’est un jour important pour lui aussi

Le médecin le regarda puis après quelques instants de réflexions il répondit

-Bon c’est d’accord

Il avait une bonne cinquantaine mais c’était un homme curieux et bon et rien ne lui échappait. Il regarda Stéphane avant de revenir dans la chambre et lui demanda

-C’est pour le petit ou pour sa mère que tu veux que l’on fasse cette exception ?

Il répondit un peu gêné par la question

-Pour les deux, c’est que….

Le médecin rigolait doucement il dit encore

-Tu l’aimes ?

Stéphane répondit

-Disons que je l’ai aimé

Le médecin tapota amicalement le bras de Stéphane puis ils se décidèrent tout de même à s’occuper de Laly. Stéphane dit à Diego

-C’est bon tu peux venir

L’enfant était heureux. Sa mère, son frère et lui partirent pour la maternité. Quand l’ambulance démarra Léa demanda à son papa.

-Je voudrais bien y aller aussi moi.

Il répondit

-Tu sais, Laly elle doit être fatiguée . Et…

Léa était déçue

-Mais j’ai pas vu le bébé et puis Diego a besoin de moi!

Chloé qui avait assisté à la scène s’approcha de Jimmy et de sa fille. Elle lui dit

-Je l’ai pas vu moi non plus, alors si tu veux bien, j’emmène Léa et on y va toutes les deux. De toute façon il faudra bien que quelqu’un ramène Diego à la maison ce soir, il ne va pas dormir là-bas.
-On y va tous les 3, je vous conduis mesdemoiselles

Christian s’était joint à la conversation. Jimmy accepta, de toute façon c'était difficile de résister aux yeux implorants de sa fille. Il le savait bien.

-Bon d’accord

Il s’accroupit pour être à la hauteur de Léa et lui dit

-Mais vous ne restez pas longtemps, Laly aura sans doute besoin de repos
-Oui t’inquiète pas
-Et après je vous emmène tous au Mac Do, ajouta Christian

Jimmy fit un bisou sur la joue de sa fille et la confia à Christian et Chloé. Il retourna voir Jeanne. Il l’aida à se relever. Il jeta un coup d’œil en arrière pour voir ces trois là monter dans la voiture puis il s’occupa de Jeanne. Il était toujours un peu inquiet pour elle et curieux aussi.

-Ca va ?
-Oui, t’en fait pas
-Dis c’est vrai ? Tu as été sage femme dans une autre vie ?
-Non

Jeanne riait

-Mais je pense pas que c’était le moment de dire à Laly qu’elle devrait accoucher seule parce qu’on était tous les trois bien incapable de l’aider

Jimmy ria avec elle et dit

-Tu es incroyable ma chérie. Je t’aime tant

Il l’embrassa. Ils rentrèrent à la maison et il l’accompagna dans la chambre pour qu’elle se repose.
Elle s’allongea sur le lit, il s’asseya à côté d’elle. Il caressait ses cheveux.

-Tu sais, je rigolais tout à l’heure mais en fait j’avais la trouille qu’il arrive un truc au bébé. Je te dis pas comment j’ai prié pour que tout se passe bien…

Jimmy regarda Jeanne, elle ne le regardait pas elle. Quand il avait appris que Jeanne était enceinte de lui, il n’avait pas pensé tout de suite qu’elle l’avait déjà était quelques années auparavant, il n'y pensait pas parce qu'il était fou de bonheur. C’est en annonçant la nouvelle à Béné qu’il l’avait réalisé. Il avait besoin de conseils et Bénédicte était bien placée pour lui en donner. Il lui demanda

-Tu crois que je dois lui en parler ?

Bénédicte avait alors servi un café à Jimmy et lui avait dit

-Non, enfin si mais attend que ce soit elle qui t’en parle la première. Si elle ne l’a pas fait encore c’est parce qu’elle ne s’en sent pas capable sûrement, c’est difficile tu sais

Jimmy trouva que c’était bien la meilleure chose à faire. A cet instant, il se demanda s’il devait l’encourager à poursuivre mais elle continua

-J’ai souvent peur pour notre bébé, tu sais, je fais des rêves horribles souvent, c’est…

Jimmy s’allongea à ses côtés et entoura sa taille de ses bras protecteurs. Il l’écoutait

-Vous en avez parlé avec Nico?
-Non, enfin si, plus ou moins... Enfin le jour ou je suis revenue et que je suis allée le retrouver, il m’a serré dans ses bras. On est restait longtemps comme ça. Et puis il a eu ce regard vers mon ventre, c'était un regard qui posait plein de questions. J’ai fait non avec la tête, je n’osais pas le regarder et puis voilà, il m’a enlacé et on est passé à autre chose

Jimmy l’embrassa

-T’en fais pas ma chérie, il n’arrivera rien à notre bébé
-Et comment tu peux le savoir ?
-Je le sais parce que je vais pas te lâcher d’une semelle, tu vas voir, je vais devenir tellement un pot de colle que si ça se trouve t’en auras marre

Jeanne riait, elle embrassa Jimmy et dit

-Ca ça risque pas que j’en ai marre un jour. Je t’aime

Elle l’enlaça. Il fit un bisou sur son nez et lui dit

-Moi aussi je t’aime ma chérie. Tu sais si tu as besoin de parler de cet autre bébé, tu peux le faire. Je ne veux pas que ce drame t’empêche d’être heureuse et que tu aies peur chaque minute pour notre enfant.

Ces mots lui firent beaucoup de bien. Elle hôcha la tête et pût enfin se reposer un peu.

***

Chapitre 10 : Une décision inévitable

Pendant ce temps, Nicolas était toujours garé sur le bas-côté de la route. Il avait les deux mains jointes sur le volant. Il réfléchissait et petit à petit il comprenait. Il avait le cœur chamboulé, il s’en voulait, il tapa sur son volant avec ses deux mains.

-Ce que je peux être con comme mec moi, c’est pas possible d’être con comme ça !

Il regarda une nouvelle fois la photo mais du côté "elle et lui". Il s'en voulait du mal qu'il lui avait fait. Il appuya son front contre le volant, il se disait qu'il était le roi des cons et qu'il n'y avait pas pire que lui sur cette planète. Il se demanda comment il pourrait un jour racheté tout ce mal qu'il lui avait fait, mais pas seulement à elle, il pensait à Jeanne aussi et il se disait que sa vie était nulle, qu'il avait tout gâché. Il resta ainsi pendant un long moment à ressacer tout ça et puis il entendit de nouveau, dans sa tête les mots de Laly qu'elle lui avait dit juste avant qu'il ne parte.


Il regarda l’heure sur sa montre. Il était presque 17h. Il était inquiet pour Laly mais il l’était tout autant pour Hélène. Il remis son moteur en route. Si Hélène voulait partir, il n’y avait pas 36 solutions. Il repensait à la menace de Laly et se disait que pour qu'elle réagisse comme elle l’avait fait, la situation était grave. Il ne fit pas attention à son téléphone qui vibrait à cet instant. Il se rendait à l’aéroport mais au fond de lui il savait très bien qu’il aurait très peu de chance de retrouver Hélène, l’aéroport était grand et en plus il y en avait plusieurs à Paris. En plus il était tard, elle devait être loin déjà. Il s'en voulait à mort, il dépassa largement la limite de vitesse pour arriver plus vite là-bas parce que s'il lui restait encore une chance de la rattraper, il ne devait pas la laisser passer. Il tenait à elle et l'idée de ne plus jamais la revoir peut être lui faisait un mal de chien.

***

je vous fait patienter un peu pour la suite :D *sadique moi? non qu'est ce que vous allez chercher là * :lol:

Spoiler:
Juste pour que vous ayez le temps d'aller dévaliser le rayon mouchoirs en papier de votre commerce le plus proche
avatar
Imagine
Etudiant en Azoulayrie
Etudiant en Azoulayrie

Féminin
Nombre de messages : 168
Date d'inscription : 03/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par sandrineL le Jeu 5 Juil 2012 - 11:18

et bien voilà une nouvelle sadique dans la bande qui nous tient en haleine ! et qui nous fait flipper pour Hélène !!!!
mais bon ça vaut le coup vu la qualité de la fic !!!
allez je vais acheter plusieurs boites de mouchoirs pendant que tu nous postes la suite !! :D :p merci

sandrineL
Grand maître AB
Grand maître AB

Féminin
Nombre de messages : 5748
Localisation : picardie
Date d'inscription : 12/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par bobaby6363 le Jeu 5 Juil 2012 - 11:28

c'était donc bien stephane ;)

Jeanne est très inquiète pour son bébé Jimmy est là pour la rassurer, ils sont très mignons tout les deux?

rassure nous tu ne vas faire avoir un accident à Nicolas vu qu 'il semblerait qu'il roule beaucoup trop vite pour retrouver Hélène
avatar
bobaby6363
Pilier du forum
Pilier du forum

Féminin
Nombre de messages : 19107
Age : 29
Localisation : auvergne
Couple préféré : béné/josé johanna/christian hélène/nicolas
Date d'inscription : 31/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par ninon le Jeu 5 Juil 2012 - 12:06

décidément en ce moment, on pleure à tous les rayons. c'est les soldes certes, mais de grâce pas pour ça. Mais c'est tellement bien écrit que l'on ne peut pas t'en vouloir. Je n'ose imaginer la suite. pourvu qu’Hélène ne fasse pas de bêtises. Les scène Laly et Diego, sublime. Même Jeanne m'émeut c'est pour dire !!
avatar
ninon
Incoll-AB
Incoll-AB

Féminin
Nombre de messages : 3589
Localisation : Eure et loir
Couple préféré : Hélène et Nicolas
Loisirs : Ecrire
Date d'inscription : 30/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par sandrineL le Jeu 5 Juil 2012 - 12:28

ninon a écrit:décidément en ce moment, on pleure à tous les rayons. c'est les soldes certes, mais de grâce pas pour ça. Mais c'est tellement bien écrit que l'on ne peut pas t'en vouloir. Je n'ose imaginer la suite. pourvu qu’Hélène ne fasse pas de bêtises. Les scène Laly et Diego, sublime. Même Jeanne m'émeut c'est pour dire !!

Quoi ? qu'entends je ? qu’ouïe je ? Alléluiaaaaaaaaaaa ! Imagine je te bénis ! pour émouvoir Ninon avec le personnage de Jeanne , faut vraiment être très douée ! tiens ben rien que pour ça je suis de bonne humeur ! :lol!: :banane:

sandrineL
Grand maître AB
Grand maître AB

Féminin
Nombre de messages : 5748
Localisation : picardie
Date d'inscription : 12/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par avrildemai le Jeu 5 Juil 2012 - 13:06

L'usine Kleenex fait grève, dommage, tu vas être obligée de nous écrire une suite heureuse :siffle: :green: (Ben quoi on peut bien tenter, non? ^^!!!) Je le sens mal que Nico roule aussi vite! Il faut que les chouchous se retrouvent :(
avatar
avrildemai
Miss Chronologie
Miss Chronologie

Féminin
Nombre de messages : 16715
Age : 36
Localisation : bretagne
Couple préféré : helene et nico, laly & sebastien, José et Johanna, béné et josé, Oliv' et nath, Toph Manue, Manuela et Seb
Loisirs : sport lecture et la trilogie h&g **Hélène Team**
Date d'inscription : 15/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par mathis le Jeu 5 Juil 2012 - 14:05

moi aussi je veux un peu de bonheur et de joie on pleure assez avec les autres fic :siffle:

vite la suite
avatar
mathis
Incoll-AB
Incoll-AB

Masculin
Nombre de messages : 4894
Age : 37
Localisation : Vichy
Date d'inscription : 26/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par Imagine le Jeu 5 Juil 2012 - 14:30

Vous me faites mourir de rire ha Je savais pas que Ninon et Jeanne c'était à ce point ha Je voulais vous faire patienter encore un peu mais bon, en vrai je suis pas méchante ni sadique :D mais j'espère que vous avez votre provision de mouchoirs...



Chapitre 10 : Une décision inévitable

Pendant ce temps, Nicolas était toujours garé sur le bas-côté de la route. Il avait les deux mains jointes sur le volant. Il réfléchissait et petit à petit il comprenait. Il avait le cœur chamboulé, il s’en voulait, il tapa sur son volant avec ses deux mains.

-Ce que je peux être con comme mec moi, c’est pas possible d’être con comme ça !

Il regarda une nouvelle fois la photo mais du côté "elle et lui". Il s'en voulait du mal qu'il lui avait fait. Il appuya son front contre le volant, il se disait qu'il était le roi des cons et qu'il n'y avait pas pire que lui sur cette planète. Il se demanda comment il pourrait un jour racheté tout ce mal qu'il lui avait fait, mais pas seulement à elle, il pensait à Jeanne aussi et il se disait que sa vie était nulle, qu'il avait tout gâché. Il resta ainsi pendant un long moment à ressacer tout ça et puis il entendit de nouveau les mots de Laly qu'elle lui avait dit juste avant qu'il ne parte.


Il regarda l’heure sur sa montre. Il était presque 17h. Il était inquiet pour Laly mais il l’était tout autant pour Hélène. Il remis son moteur en route. Si Hélène voulait partir, il n’y avait pas 36 solutions. Il repensait à la menace de Laly et se disait que pour qu'elle réagisse comme elle l’avait fait, la situation était grave. Il ne fit pas attention à son téléphone qui vibrait à cet instant. Il se rendait à l’aéroport mais au fond de lui il savait très bien qu’il aurait très peu de chance de retrouver Hélène,l’aéroport était grand et en plus il y en avait plusieurs à Paris. En plus il était tard, elle devait être loin déjà. Il s'en voulait à mort, il dépassa largement la limite de vitesse pour arriver plus vite là-bas parce que s'il lui restait encore une chance de la rattraper, il ne devait pas la laisser passer. Il tenait à elle et l'idée de ne plus jamais la revoir peut être lui faisait un mal de chien.

***

Hélène était assise sur un siège au milieu des autres passagers. Elle regardait la montre de son voisin car il y avait bien longtemps qu’elle n’en portait plus. Il était 17h. Elle aurait dût être partie depuis longtemps mais son vol avait été retardé de dix minutes puis d’une heure. Cela faisait deux heures qu’elle attendait maintenant.

Elle se demandait si tout ça rimait à quelque chose. Elle se demandait si ce retard n’était pas un signe. Mais un signe de quoi ?

Elle ne pleurait plus. Elle était triste pourtant mais elle ne voulait pas avoir a expliquer à son voisin d’attente pourquoi elle pleurait. C'était juste le jour, demain ça aurait été plus facile sûrement.

Elle avait pris la décision de partir depuis bien longtemps. Seulement jusque là elle n’en avait jamais eu la force. Elle pensait que Nicolas reviendrait vers elle après sa rupture avec Jeanne. Mais ce n’est pas ce qu’il s’était passé. Elle avait cherché des milliards de raisons à cet éloignement mais la seule qui lui paraissait la plus convaincante était aussi celle qui lui faisait le plus de mal. Elle était sûre aujourd’hui qu'il n’éprouvait plus du tout les mêmes sentiments pour elle que ceux qu’elle avait pour lui. Peut-être que c’était mieux comme ça ?

Elle ne savait pas. Ce qu’elle savait en revanche, c’était que de le voir chaque jour et de passer du temps avec lui la rendait aussi heureuse que malheureuse et elle avait de plus en plus de mal à supporter ça.

*Flasback*

Hier, enfin ce matin, quand elle parlait avec Laly, et que celle-ci lui demanda ce qu’elle comptait faire elle se rendit compte que le jour était arrivé, elle en était sûre à présent.
Hélène lui avait répondu

-Je vais m’en aller

Mais elle ne savait pas si Laly avait entendu ces mots qu’elle avait eu tant de mal a prononcer, parce que son amie s’était endormi. Hélène la regarda avec un sourire affectueux et lui fit un bisou du bout des lèvres sur son front. Elle ajouta, après avoir couvert son amie.

-Prends soin de toi ma Laly.

Elle s’était levée et était allée à son armoire qu’elle ouvra sans bruit. Elle fit tout sans bruit d’ailleurs. Elle s’habilla de façon décontractée. Elle pris son sac à dos noir et y mis quelques affaires à l’intérieur. Oh, pas grand-chose. Son passeport, ses papiers, son porte feuille, quelques vêtements histoire de ne pas se balader nue là ou elle irait. Une fois prête elle alla à sa table de chevet. Elle regarda la photo. Elle hésita a l’emmener avec elle. De nouveau ses larmes coulaient.

Comme elle ne voulait pas que le moindre bruit réveille son amie, elle respira doucement et ravala ses larmes. Elle la reposa après y avoir jeté un dernier regard.

Elle voulait enterrer ce passé douloureux, et en la reposant, elle commençait à le faire.
Elle éteignit la lampe de chevet, regarda une dernière fois Laly puis sorti de la chambre. Elle vit alors des objets insolites qui n'avaient pas lieu d'être, devant la porte. Elle se demanda bien pourquoi il y avait ces choses ici mais elle ne trouva pas de réponses.

Elle descendit les escaliers. Il faisait jour déjà, il devait être aux alentours de 10h. Elle sorti sur le seuil pour appeler un taxi. Il serait là dans une dizaine de minutes. En attendant elle alla dans la cuisine. Elle regarda le bloc de post-il et se demandait si elle devait laisser un mot pour ses amis.

Non, elle n'en laisserait pas. De toute façon elle aurait écrit quoi ? « Je vous aime mais je m’en vais. Prenez soin de vous. » Oui c’est ce qu’elle aurait écrit. Mais elle ne le fit pas. Le taxi venait d’arriver dans la cour. Elle éteignit son portable et le laissa à côté de la cafetière. Elle pris une pomme dans la corbeille de fruit et s’en alla vers la voiture qui l’emménerait ailleurs mais loin. Elle ne savait pas trop où elle irait, et avant de se rendre à l'aéroport elle était allée ailleurs, revoir des endroits qui avaient comptés dans sa vie et puis voilà, elle était partie.

Elle avait pris le large quand son bébé était mort, elle le prendrait cette fois encore.

***

Jimmy venait de se lever. Il comptait bien aller faire son footing habituel ce matin. Il n’était pourtant pas très motivé, la journée de la veille avait été longue et il avait surement un peu trop bu. Il avait mal au crâne. Il pris un cachet et quand il regarda par la fenêtre pendant que le cachet fondait, il vit Hélène qui montait dans le taxi. Il n’eu pas le temps de sortir que la voiture était déjà parti. Il avala son cachet et alla faire son jogging matinal sans se poser plus de questions.

Quand il revint, le petit dej était servi. Les enfants l’avait déjà pris et ils étaient assis sur la balancelle du jardin. Ils se chamaillaient. Jimmy alla embrasser sa fille et saluer Diego tout en lui disant de faire attention à elle. Puis il rentra s’asseoir pour le petit dej. Il embrassa Jeanne et fit un bisou sur le front de Laly. Et c’est alors que tout s’était enchaîné.

*Fin flashback*

***


Chapitre 11 : Et si…

Hélène pensait à beaucoup de choses. Et puis enfin la voix du haut parleur vint la sortir de ses pensées

« Les passagers à destination de Montréal sont priés de se présenter à l’embarquement. »

Elle se leva. Elle pris son sac à dos et le mis sur son épaule. Le Canada. Elle avait toujours eu envie d’y aller alors aujourd’hui c’était l’occasion, c’était maintenant ou jamais. Elle se joignit à la foule des passagers qui s’y rendait aussi. Elle ne regarda pas en arrière mais Nicolas lui, regardait en avant.

***

Nicolas venait d’entrer dans l’aéroport quand il entendit l’annonce. Il y avait beaucoup de monde. Il était intimement convaincu que c’est à cet endroit qu’il trouverait Hélène. Il le savait dans son cœur et dans sa tête. Il courrait un peu dans tous les sens, la cherchant du regard. Il cria son prénom même. Mais il y avait tellement de bruit qu’Hélène ne l’entendait pas. Et puis de toute façon elle ne se doutait pas une minute qu'il serait là.

Il renversa une pile de bagages faisant râler un groupe de Coréens qui trouvait les français spéciaux. Il courrait toujours. C’est alors qu’il la vit. Elle n’avait pas encore passé la porte qui la séparerait à tout jamais de lui. Il cria son prénom une dernière fois. Et cette fois elle l’entendit. Quand il fût convaincu qu’elle l’avait vu il s’arrêta pour reprendre son souffle.

Hélène était inquiète de le voir dans cet état, à demi-essoufflé et qui criait son prénom. Elle remonta la file des passagers pour arriver à lui. Il avait un point de côté et était plié en deux, les mains sur ses cuisses.

Quand elle arriva enfin à sa hauteur elle mis ses bras autour de sa taille tout en lui disant

-Mais enfin Nicolas qu’est ce que tu fais là ? Qu’est ce qu’il se passe?

Il se redressa alors et la serra tendrement dans ses bras. Elle avait du mal à croire ce qu’elle voyait et avait encore plus de mal à comprendre. Puis il desserra son étreinte. Il la regarda dans les yeux et lui dit avec plus de convictions qu’il n’en avait jamais eu jusqu'à aujourd’hui.

-Hélène, tu ne dois pas partir on à tous besoin de toi et…

Il la serra de nouveau dans ses bras

-Moi plus que les autres.

Elle l’enlaça. Elle se demandait pourquoi cet aveux tout à coup. Nicolas ne lui avait rien dit de tel depuis trop longtemps. Elle le regarda. Elle avait envie de l’embrasser mais était-ce le moment ? Est-ce qu’elle ne rêvait pas ?
Il était aussi bouleversé qu’elle et il n’aimait pas se sentir comme ça. Alors pour détendre l’atmosphère, tout en la regardant mais d’un air taquin il lui dit

-Et je ne veux pas que Laly me tue déjà, je suis trop jeune.

Hélène comprenait de moins en moins ce qu’il se passait. C’est alors que le téléphone de Nicolas vibra de nouveau. Il le sorti de sa poche.

Il s’apperçut d’abord qu’il y avait un message sur son répondeur. Il l’écouta. C’était Christian qui l’avait laissé. Il disait que Chloé était inquiète pour Hélène et il demandait à Nico de le rappeler quand il l’aurait retrouvé.

Il regarda ensuite le sms qui était en fait un mms. Il s’agissait de la photo du bébé de Laly avec un message en dessous qui disait : « La maman et le bébé se portent bien ». C’était signé Jeanne.
Un sourire illumina son visage.

-Mais qu’est ce qu’il se passe, s’inquièta Hélène

Nicolas montra alors la photo du bébé à Hélène.

-C’est le bébé de Laly

Elle le regarda elle fondait complètement devant la bouille du bébé. Elle venait alors de tout comprendre enfin du moins cette partie là.


Nicolas ajouta

-Laly m’a ordonné de te retrouver avant d’accoucher. Elle m’a dit que si je ne te ramenais pas à la maison, elle me tuerait. Elle euh…

Nicolas rangea son portable dans sa poche et pris le sac d’Hélène qu’il mit sur son épaule. Il pris aussi sa main et l’entraina vers la sortie de l’aéroport

-Elle quoi?
-Elle disait que si tu partais aujourd’hui, tu ne reviendrais jamais

Hélène regarda le sol. Puis elle arrêta Nicolas tenant son poignet de ses deux mains. Elle le regarda dans les yeux. Elle aimait son regard, le bleu de ses yeux était si intense qu’il était facile de s’y noyer dedans. Elle caressa sa joue. Nicolas était troublé, Hélène avait les yeux qui brillaient. Elle lui dit

-Je dois te parler de quelque chose

Nicolas se gratta le sourcil, ses yeux le piquaient. Il la regarda et dit, fronçant les sourcils, comme pour retenir des larmes

-Je sais… J’ai…

Il ne termina pas sa phrase. Il voulait lui dire qu’il avait vu la photo mais ce n’était pas simple

***


Ils allèrent dans un parc non loin de l’aéroport. Il faisait chaud mais le temps était orageux et lourd ce jour là. Ils allèrent s’asseoir à l’écart des gens, sur un banc en bois, devant un petit étang.
Quand Nicolas lui avait dit qu’il savait, cela avait étonné Hélène, elle se demandait ce qu'il savait vraiment. Aujourd’hui il était temps de tout lui dire , ça faisait trop longtemps que ce secret l’a tuait à petits feux.

Elle commença son récit par ces quelques mots

-C’était il y a longtemps. On venait de se séparer car...
-Je te trompais.

Elle hocha la tête tristement. Nicolas se rappelait très bien de ce moment de leur vie.

-Je venais d’apprendre que j’étais enceinte

Elle hésita à poursuivre. Nicolas la pris dans ses bras

-Pendant des semaines je me suis demandée si je devais garder ce bébé. Il était toi, il était nous…
Mais j’avais tellement mal en pensant à toi… Je ne parvenais pas à me décider. Et puis il y a eu l’échographie. J’appréhendais beaucoup ce moment là. J’aurais tant voulu que tu sois avec moi… Et là j’ai vu sa bouille, enfin ça ressemblait pas vraiment à une bouille encore…

Elle était émue et se rappelait comme si c’était hier, de ce moment magique qu’elle avait vécu ce jour là

- J’ai entendu battre son cœur…

Elle pleurait, sa voix était chargée d’émotion. Nicolas avait les yeux qui le brûlaient, il la serra dans ses bras. Elle avait besoin de lui. Il n’était pas là le jour dont elle venait de parler mais il était là aujourd’hui. Après avoir ravaler quelques larmes Hélène continua

-Son petit cœur battait intensément… Je me suis rendu compte à ce moment là que j’avais déjà pris ma décision. Il était nous, il serait moi.

Hélène s’interrompit, elle avait beaucoup de mal à poursuivre mais elle savait qu’elle devait le faire. Nicolas n’arrivait plus à retenir ses larmes. Elles glissaient sur les cheveux d’Hélène et se mêlaient aux siennes. Hélène se blottissait dans ses bras c’était dur, vraiment.

Une pluie fine se mit à tomber et l’odeur de la terre mouillée envahissait l’atmosphère.

-Et puis les semaines passèrent, j’inventer ma vie avec lui, j’imaginais sa chambre, je faisais des projets… jusqu’à… Enfin… je venais d’apprendre que c’était un p’tit bonhomme, j’étais épanouie, c’était un moment magique…

Elle s'interrompit encore.

-Et puis il y a eu l’accident… le bruit… la douleur… le silence… un cœur qui avait cessé de battre… mais ce n’était pas le bon qui s’était arrêté… et puis le vide. Je voulais mourir, je voulais le rejoindre je voulais…

Nicolas pleurait toujours mais ses larmes étaient silencieuses. Il avait du mal à entendre les mots d’Hélène mais il devait les entendre, elle devait les dires… Elle ne l’accepterait jamais sinon, et lui non plus, il le savait bien

Le flot des mots d’Hélène ne s’arrêtait plus. Elle lui expliqua tout, ce vide qui s’était alors insinué en elle, ce secret qu’elle avait décidé de garder. Nicolas ne disait rien. Il l’écoutait, il la consolait. Mais plus elle racontait, plus il avait du mal à contenir son émotion.

-Aujourd’hui c’est… enfin ça aurait pût être son anniversaire. C’est la date que j’ai choisi pour lui, après.

Elle eut une pensée pour le bébé de Laly qui était né aujourd’hui.

***


Elle lui expliqua le pont et le coup de fil sauveur de Johanna

-J’en pouvais plus, je me sentais inutile, je me sentais seule, je me sentais vide. Il y avait le pont. Je voulais m’enfuir et je l’aurais fait si…

Elle repris sa respiration

-C’était Johanna au bout du fil. Elle s’était trompée de numéro en fait, elle voulait appeler une autre de ses amies qui s’appelait Hélène aussi. A vrai dire je ne sais même pas pourquoi j’ai pris l’appel. Quand elle s'est rendu compte que c’était moi elle a su de suite que j’allais vraiment mal. Elle n'a pas raccroché tant qu’elle n'était pas certaine que j’étais bien rentrée chez moi.

Un sourire éclaira un instant le visage d’Hélène qui avait la tête bien callée sur la poitrine de Nicolas. Il fit un bisou sur ses cheveux.

-Pour en être sûre elle m’a demandé d’aller sonner chez ma voisine. J’avais beau lui dire qu’il était super tard en Australie et que ça se faisait pas d’aller sonner à la porte des gens comme ça, elle n’en démordait pas. Elle disait qu’elle ne savait pas ce que j’avais ce soir et que c’était pas grave si je lui disais pas mais que si j’allais pas chez ma voisine là de suite, dans les 5 minutes qui allaient suivre, elle sautait dans un avion et que s’il n’y en avait pas, elle viendrait à la nage.

Nicolas imaginant la scène dit en souriant un peu.

-Et elle l’aurait fait.
-Oui elle l’aurait fait. Elle ne connaissait pas ma voisine bien sûr mais pour qu’elle raccroche c’était la seule condition qu’elle me donnait et moi je ne voulais pas raccrocher à sa place... Alors je suis allée sonner. La vieille dame a mis du temps mais elle est venue ouvrir. Je ne la connaissais pas bien et elle non plus mais je devais être si triste qu’elle ne chercha pas à comprendre longtemps pourquoi je tenais tant à ce qu’elle parle à Johanna. Elle l’a fait. La conversation n’a pas duré longtemps, je ne sais pas ce que Johanna lui a dit mais quand elle m’a rendu mon téléphone elle avait un sourire que je n’oublierais jamais. Elle a pris ma main dans la sienne et m’a dit que j’avais de la chance d’avoir une amie comme elle. Et puis elle a pris mon menton dans sa main comme aurait pu le faire ma grand-mère et en me regardant droit dans les yeux elle m’a dit : « la roue fini toujours par tourner ma belle »
Et puis elle est retournée chez elle et moi je suis rentrée chez moi. Dans ma chambre j’ai pris une photo de nous, j’ai pris ce petit bout de lui et j’ai assemblé les deux. C’était pas facile, j’arrêtais pas de pleurer…

Elle eut un sourire triste

-Enfin un peu comme aujourd’hui quoi. J’ai pris un stylo et j’ai écrit derrière : « Il était toi, il était nous…

Ce fût Nicolas qui prononça la suite. Sa voix tremblait.

-il serait moi »


***

Elle continua son récit marquant des poses dans les moments difficiles.

Quand Hélène eut fini de parler, il l’avait lâché, il se frottait les yeux pour ne plus pleurer. Hélène ne pouvait pas le laisser ainsi. C’est elle qui le serra dans ses bras. Elle était bouleversée de voir Nicolas dans cet état. Son Nico il était fort, il était courageux, c’était un homme et les hommes ils ne pleuraient jamais.
Nicolas dit seulement avec une voix qui tremblait

-D’abord toi… et puis Jeanne

C’est alors qu’il fondit en larmes. Il n’avait jamais parlé avec qui que ce soit du bébé de Jeanne, même pas avec elle, il l’avait compris tout seul. Il avait enfouie ce souvenir loin dans sa mémoire et voilà que tout se réveillait à présent. Il se souvenait de l’accident, du moment ou il avait cru Jeanne morte, de cet enfant qu’il ne verrait jamais. Ça en été trop pour lui, il avait déjà eu du mal a accepter la mort de ce premier enfant mais là tout à coup il devait en accepter une deuxième.
Hélène compris le combat qui se livrait dans le cœur de Nicolas. Elle avait perdu un bébé mais lui en avait perdu deux. Il était inconsolable et pour une fois Hélène ne sut quoi dire pour lui remonter le moral.

-Je suis qu’un vieux con et je mérite pas de t’avoir

Ses mots blessèrent Hélène, elle pris son visage entre ses deux mains et en le regardant droit dans les yeux elle lui dit

-Non tu n’es pas un vieux con, tu es… et je t’aime comme tu es
-Mais j’étais même pas là quand tu.. Enfin quand…

Elle mit un doigt sur ses lèvres pour qu’il ne le prononce pas.

-Tu es là aujourd’hui et c’est ce qui compte

La présence d’Hélène le réconfortait. Il lui raconta ce qu’il avait ressenti quand il avait cru avoir perdu Jeanne et son enfant. Il avait voulu mourir aussi. Et puis il s’en voulait du mal qu’il avait fait à Hélène, il se trouvait impardonnable, mais elle lui avait pardonné depuis longtemps elle, déjà.
Elle l’écoutait, le consolait, l’aimait.

La pluie tombait.

***
avatar
Imagine
Etudiant en Azoulayrie
Etudiant en Azoulayrie

Féminin
Nombre de messages : 168
Date d'inscription : 03/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par ninon le Jeu 5 Juil 2012 - 15:17

j'ai l'impression que l'on ne va jamais s'arrêter de pleurer. C'est tellement juste et bien écrit. Merci de les avoir fait se retrouver. Mais est ce que tout va aller bien maintenant ?
avatar
ninon
Incoll-AB
Incoll-AB

Féminin
Nombre de messages : 3589
Localisation : Eure et loir
Couple préféré : Hélène et Nicolas
Loisirs : Ecrire
Date d'inscription : 30/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par sandrineL le Jeu 5 Juil 2012 - 15:21

oh lala que c'est beau !!!!!!! :oops: :cry: :( triste mais tellement beau !
enfin , il la retrouve et enfin Hélène parle et partage avec Nico toutes ces années de malheur, de tristesse.on les imagine bien tous les deux sur ce banc et je pense que pour recommencer quelque chose , il fallait en passer par là ! enfin espérons le !
bravo encore et merci pour ce beau moment de lecture riche en émotions !!!

sandrineL
Grand maître AB
Grand maître AB

Féminin
Nombre de messages : 5748
Localisation : picardie
Date d'inscription : 12/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par bobaby6363 le Jeu 5 Juil 2012 - 16:27

Magnifique cette petite suite, c'est vrai que c'est très triste mais aussi plein d'espoir.

Triste vu que l'on apprend comme Nicolas tout ce qui s'est passé avec le bébé qu'elle a perdu, le fait qu'elle voulait rejoindre son petit garçon (heureusement que Johanna s'est trompée de numéro)
Plein d'espoir avec le fait qu'elle retrouve Nicolas et le fait que le bébé de Laly naisse le jour où Hélène avait décidé que ce soit le jour de l'anniversaire de son fils perdu
avatar
bobaby6363
Pilier du forum
Pilier du forum

Féminin
Nombre de messages : 19107
Age : 29
Localisation : auvergne
Couple préféré : béné/josé johanna/christian hélène/nicolas
Date d'inscription : 31/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par avrildemai le Jeu 5 Juil 2012 - 19:00

C'est superbement écrit et superbement triste... Mais tellement plein d'espoir aussi :)! C'est bien qu'ils parlent de ce bébé et le pleurent.
Vivement la suite
avatar
avrildemai
Miss Chronologie
Miss Chronologie

Féminin
Nombre de messages : 16715
Age : 36
Localisation : bretagne
Couple préféré : helene et nico, laly & sebastien, José et Johanna, béné et josé, Oliv' et nath, Toph Manue, Manuela et Seb
Loisirs : sport lecture et la trilogie h&g **Hélène Team**
Date d'inscription : 15/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par Kimmy le Jeu 5 Juil 2012 - 19:23

Superbe :cheers:

Ouf, Nicolas a retrouvé Hélène avant qu'elle parle et même si ça fait très mal, elle a enfin réussi à lui avouer ce terrible secret qui la rongeait!
Très dur pour Nicolas d'apprendre la perte d'un autre bébé mais maintenant qu'ils ont parlé, ils vont pouvoir recommencer leur histoire sur de nouvelles bases!
avatar
Kimmy
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 12796
Age : 36
Couple préféré : Johanna/Cricri, Jojo's, Cathy/Etienne
Loisirs : #ROCHELLE SUPPORT TEAM#
Date d'inscription : 18/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par ღ Gwen ღ le Jeu 5 Juil 2012 - 21:23

Whaou, j'en suis bouche bé :p quel chapitre! Les chouchous se sont retrouvés c'est que du bonheur! Par contre le moment ou ils parlent du bébé est touchante et super triste :(
avatar
ღ Gwen ღ
Pilier du forum
Pilier du forum

Féminin
Nombre de messages : 14410
Couple préféré : Hélène/Nico Fanny/Christian
Loisirs : **TEAM HELENE**
Date d'inscription : 02/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par ninon le Jeu 5 Juil 2012 - 21:29

Une petite suite serait la bienvenue :D
avatar
ninon
Incoll-AB
Incoll-AB

Féminin
Nombre de messages : 3589
Localisation : Eure et loir
Couple préféré : Hélène et Nicolas
Loisirs : Ecrire
Date d'inscription : 30/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par sandrineL le Jeu 5 Juil 2012 - 21:31

Je pensais à la même chose,une suite serait une bonne idée ! :cheers:

sandrineL
Grand maître AB
Grand maître AB

Féminin
Nombre de messages : 5748
Localisation : picardie
Date d'inscription : 12/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par bobaby6363 le Jeu 5 Juil 2012 - 21:34

bonne idée les filles ;)
avatar
bobaby6363
Pilier du forum
Pilier du forum

Féminin
Nombre de messages : 19107
Age : 29
Localisation : auvergne
Couple préféré : béné/josé johanna/christian hélène/nicolas
Date d'inscription : 31/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par Imagine le Ven 6 Juil 2012 - 9:59

Voilà, j'arrive :)

Chapitre 12 : D’amour ou d’amitié?


La soirée était bien avancée quand le sourire revint doucement sur les deux amis-amants. Pourquoi, on ne savait pas. Il n’y avait pas de raison. Ils avaient dit tout ce qu’ils avaient sur le cœur et ils se sentaient plus légers. Ils se sentaient renaître, comme le phénix renaît de ses cendres.

Hélène frissonnait. Elle était fatiguée, elle n’avait pas dormi la nuit dernière et toutes ces émotions la fragilisait. La pluie s’était calmée mais leurs vêtements, leurs cheveux, leurs visages, tout était trempé quand même. Nicolas lui mis sa veste sur les épaules et il lui proposa.

-Viens, on va se trouver un hôtel pour cette nuit.

Elle accepta. Vu leur état émotionnel, c’était sans doute plus prudent que de se mettre derrière un volant et puis toute façon elle n’avait pas envie de voir les autres, ni lui d’ailleurs, ils avaient besoin de se retrouver, de se parler. Ils se levèrent donc. Ils quittèrent le parc en se tenant la main et retournèrent en ville. Ils ne mirent pas longtemps à trouver une chambre.

***

Pendant qu’Hélène prenait une douche, Nicolas commanda un repas. L’orage grondait au dehors.
Il s’installa sur le lit. Il enleva ses chaussures et alluma la télé qu’il ne regardait pas, trop de choses se bousculaient dans sa tête ce soir. Il pensait à ses enfants qu’il ne verrait jamais, à la tristesse et à la douleur d’Hélène, à sa douleur aussi.

Il jouait avec la télécommande quand Hélène sorti de la salle de bain. Elle ne portait pas grand-chose, juste sa vieille chemise fétiche qui lui arrivait mi-cuisses et ses sous-vêtements. Nicolas la trouvait très belle et désirable. Il aurait pu dire… Il aurait pu faire…

Mais il la respectait bien trop pour ça, il avait besoin de sa tendresse mais ce n’était pas vraiment le moment. Hélène le trouvait charmant, il lui avait tellement manqué, elle se demandait si elle avait vraiment envie d’être sage ce soir.

Nicolas se contenta de la regarder, remisant ses pulsions d’homme des cavernes au placard. Elle comptait trop pour lui. Il ne savait plus ce qu’il ressentait pour elle. Il l’aimait, oui mais l’aimait-il d’amour ou d’amitié ? Ou de quelque chose entre les deux ?Il n'en savait rien, il était perdu dans un mélange de sentiments contradictoires.

Il ne prendrait pas le risque de la blesser ce soir, ce n’était pas une femme avec qui on faisait l’amour parce qu’on avait juste envie, il fallait autre chose et il le savait bien. Et cette « autre chose » il ne savait pas s’il l’avait encore, il était déboussolé.

Elle était « rare », il en avait pris conscience depuis bien longtemps. Aussi rare que l’était Jeanne… En repensant à sa conversation d’avec Diego la veille, il ne pu s’empêcher de sourire.

Hélène s’installa à côté de lui sur le lit. Il mis son bras autour de sa taille et la rapprocha de lui. Il la regardait. Elle lui dit

-Pourquoi tu souris comme ça ?

Il répondit en caressant sa joue et en riant un peu

-Pour rien, c’est juste qu’hier on a eu une discussion entre homme avec Diego et j’y repensais là à l’instant.
-Et elle portait sur quoi cette discussion ? Dit Hélène en souriant
-Sur les filles. Je crois qu’il craque pour Léa

Les deux amis se mirent à rire. Ils étaient sereins à présent. Nicolas avait des gestes tendres pour Hélène et elle en avait aussi pour lui mais tous ces gestes se faisaient dans la retenue parce qu’autant l’un que l’autre ne savait plus trop ou il en était.

***

Quelqu’un frappa à la porte. Nicolas se leva. C’était un serveur qui apportait le repas. Il lui donna un pourboire puis il referma ayant pris soin de mettre sur la poignée la petite affichette ou il était écrit « ne pas déranger ». Puis il verrouilla la porte et revint s’asseoir avec le repas, sur le lit.



Après le dîner, Nicolas alla prendre une douche. Hélène regardait sans la voir la télé, elle était pensive. Le téléphone de Nicolas vibra sur la table de chevet, ce qui la tira de ses pensées. Elle se pencha pour regarder qui téléphonait à Nicolas. C’était Jeanne. Elle n’osa pas répondre.
Quand Nicolas revint de la salle de bain en se séchant les cheveux elle lui dit.

-Jeanne vient de t’appeler mais j’ai pas répondu et tu as téléphoné à Christian pour qu’il rassure ma petite soeur au fait ?

Nicolas se rendit compte qu’il avait oublié ça

-Zut non. Bouge pas, je vais le faire tout de suite.

Il composa le numéro de son ami et tomba sur la messagerie. Il laissa un message.

-Oui Chris c’est moi. Bon ben j’ai retrouvé Hélène, elle va bien, rassure Chloé s’il te plaît . Et Laly aussi et surtout dis lui bien qu’elle aura pas besoin de me tuer. Je t’embrasse ma poule. Ciao

Il raccrocha et regarda Hélène qui le regardait aussi. Elle ajouta

-Tu devrais aussi rassurer Jeanne et Jimmy, ils nous attendent peut-être.

En souriant et en lui faisant un salut militaire il lui dit

-A vos ordres mon capitaine!

Il envoya alors un message à Jeanne.

« Hélène va bien. On ne rentre pas ce soir, ne nous attendez pas. Comment vont Laly et le bébé ? Et au fait comment s’appelle-t-il ? »

Il envoya le message et posa son téléphone sur la table de chevet. Il revint s’asseoir prés d’Hélène et il la serra dans ses bras

-Voilà, tout le monde est rassuré maintenant. Il n’y a plus que toi et moi.

Ils se regardaient, leurs regards en disait long. ils n'avaient pas besoin de parler pour se comprendre. Elle savait qu'il ne la regardait pas comme elle aurait aimé, elle regrettait mais elle, elle ne pouvait s'empêcher de l'aimer.


Il se glissa sous les draps prés d'elle. Ils parlèrent beaucoup, de tout, de rien, du passé, de l’avenir, de leurs amis, de l’enfant. Mais l’émotion de cette journée les avait épuisés, autant l’un que l’autre, ils étaient fatigués.

***

A la maison Jeanne souriait. Elle venait de recevoir le SMS de Nicolas. Jimmy vint derrière elle et l’enlaça. Il fit un bisou sur sa joue et lui dit

-Qu’est ce qui te fait sourire comme ça mon cœur ?

Jeanne souriait toujours, elle répondait au SMS.

« Mattéo et ils vont bien. Passez une bonne soirée »

Elle posa le téléphone sur la table et lui répondit

-C’est un message de Nicolas. Il est avec Hélène. Ils ne rentrent pas ce soir.

Jimmy fit un bisou sur l’oreille de Jeanne, ce qui la fit frissonner


-Ils sont où ?
-Je ne sais pas, à l’hôtel sûrement, vu l’heure.
-Ah, interessant ça...

Jeanne se retourna pour être en face de Jimmy et elle l’embrassa avec passion.

-Tu sais Nicolas et Hélène ils sont comme le ciel et les étoiles, ils sont indissociables l’un de l’autre. Je suis contente qu’ils s’en soient enfin rendu compte

Jimmy embrassa sa belle fiancée.

-Hum oui, et nous on est comment ? On est comme la mer et le sable ? Ou bien comme un oiseau et ses plumes ou bien…
-On est hum… seuls ce soir
-Ah oui ?! c’est vrai ?

Il serra Jeanne contre sa poitrine

-Ca devient encore plus interessant ça. Christian et Chloé sont avec Léa et ils ont dut récupérer Diego. Ils doivent être au fast food maintenant humm… Léa avait trop envie de jouer à la petite maman je crois

Il embrassa Jeanne qui lui dit

-Oui on est seul
-Et si on en profitait pour aller visiter nous aussi la chambre de notre hôtel particulier ?

Jeanne souriait. Elle ne lui répondit pas. Elle se demandait pourquoi aller si loin alors que le canapé leur tendait les bras mais au fond elle pensait que ce serait mieux « au cas ou ». Alors ils quittèrent le salon et allèrent visiter leur chambre.

***
avatar
Imagine
Etudiant en Azoulayrie
Etudiant en Azoulayrie

Féminin
Nombre de messages : 168
Date d'inscription : 03/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par ninon le Ven 6 Juil 2012 - 10:31

très jolie suite pleine d'espoir. Franchement cela fait un bien fou. Merci, et si joliment écrit et décrit. Merci
avatar
ninon
Incoll-AB
Incoll-AB

Féminin
Nombre de messages : 3589
Localisation : Eure et loir
Couple préféré : Hélène et Nicolas
Loisirs : Ecrire
Date d'inscription : 30/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum