La tétralogie Hélène et les garçons et l\'univers AB
Bienvenue, n'hésite pas à t'inscrire pour discuter avec nous de l'univers AB

Et si... Il (partie 1 )

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par sandrineL le Mer 4 Juil 2012 - 11:25

ninon a écrit:
sandrineL a écrit:
ninon a écrit:Décidément, d'un fic à l'autre on n'arrête pas de pleurer. C'est très dur, mais tellement bien écrit. Continue, mais de grâce les filles, juste un peu de bonheur parce que là. On ne fait que pleurer !

Ninon comme je te comprends , depuis 6h du mat. j'arrête pas , aujourd'hui devrait être un jour heureux pour moi et on me fait pleurer :cry: je veux du bonheurrrrrrrrrrrrrrr !!!!!!!! :love: bisous

Le pire c'est que l'on attends la suite avec impatience. Je pense que l'on a un vrai problème

on va entreprendre une psychothérapie de groupe ! :lol!: de vraies maso, plus on en a , plus on en veut du malheur !

sandrineL
Grand maître AB
Grand maître AB

Féminin
Nombre de messages : 5748
Localisation : picardie
Date d'inscription : 12/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par Imagine le Mer 4 Juil 2012 - 11:32

:oops: Si j'avais lu un peu plus de fan fic ici, avant de poster la mienne, je l'aurais sûrement pas envoyé y a que de la tristesse dans ce que j'ai lu :cry: alors je suis sûrement aussi folle que vous :)

Chapitre 5 : Un secret bien trop lourd à porter

Quand ces larmes s’estompèrent, les deux jeunes femmes s’asseyèrent mieux sur le lit, s’adossant au mur. Hélène avait posé la photo encadrée sur la table de chevet. Elle savait qu’elle devait une explication à Laly mais elle ne savait pas quoi lui expliquer. Elle n’avait pas l’habitude de se confier et ne savait pas trop comment faire. Et Laly, non habituée au rôle de confidente, ne savait quoi dire. Après un silence quelque peu gênant, les deux amies se mirent à parler en même temps

Hélène : excuse-m…
Laly : ça va mi…

Du coup leur échange non terminé se transforma en rire. Laly regardait Hélène et elle était certaine d’un truc, c’est qu’elle préférait quand elle riait. Hélène posa sa main sur la cuisse de Laly puis la serra dans ses bras et dit juste

-ah ! ma Laly

Elle lui fit un bisou sur le front et Laly pris sa main dans la sienne.

-Hélène, je te mentirais si je te disais que je comprends ce que tu as ou bien tout ce que tu ressens ce soir mais toi tu as toujours était là pour moi alors ce soir c’est à mon tour d’être là pour toi.


Hélène fût gênée des mots de Laly même s’ils la touchaient beaucoup. Elle lui dit juste


-mais non j’ai pas toujours été là pour toi et t’inquiète pas, ça va passer.


Laly la regarda avec beaucoup de tendresse. Parce qu’Hélène, ce serait toujours Hélène, elle serait toujours la même, même si le ciel s’écroulait un jour, elle préférerait mettre sa vie en danger pour sauver celle des autres, elle ne laisserait jamais tomber les gens qui comptaient pour elle et tant pis si elle était malheureuse, elle se disait qu’il y aurait toujours pire qu’elle.

Hélène c’était une femme qui arrivait toujours à faire cracher le morceau à tout le monde. Elle avait ce don là que Laly lui enviait ce soir, parce qu’elle en était sûre, elle ne l'avait pas ce don. Mais Laly essaya tout de même de faire parler son amie parce qu’elle en avait besoin, elle en était persuadée.


-si, tu étais là dans les moments difficiles, tu es toujours là mais au fond… Laly s’interrompit puis repris … Qui est là pour toi ?


Hélène ne sut quoi répondre à cette question. Elle regarda Laly avec tristesse. Mais elle ne lui en voulait pas non, elle n’en voulait à personne. Hélène était comme ça et puis c’était tout.

Laly ne savait pas comment faire pour qu’Hélène se confie à elle alors elle tenta plusieurs expériences qui échouèrent, jusqu’au moment ou


-tu te souviens de la chambre d’étudiantes qu’on partageait avec Johanna ?


Juste à l’évocation de ce prénom, le sourire d’Hélène revint. C’est alors qu’elles évoquèrent ensemble de vieux souvenirs pendant un long moment.


-ah, elle me manque ma Johanna
-A moi aussi tu sais


Laly voulait que son amie comprenne que tout le monde l’aimait et que personne ne voulait la voir triste comme elle l’était ce soir parce qu’elle ne méritait pas ça. Alors elle lui rappella de vieilles histoires, parlant bien entendu de tous les gens qu’Hélène avait aidé un jour.

Au fil de la discussion elles en arrivèrent à parler du mariage de José et Bénédicte.
Hélène qui savait toujours détourner la conversation quand les choses la concernait de trop près dit alors à Laly


-ça ne te gêne pas de voir Jimmy avec Jeanne ? Et ça se passe bien pour ton bébé ?


Laly répondit


-non, tu sais Jimmy et moi ça n’a jamais été sérieux. On s’est mis ensemble parce qu’a ce moment là on était tous les deux un peu perdu et on avait besoin de tendresse mais voilà. Ça n’a jamais été fusionnel lui et moi. C’est pas comme son histoire avec Jeanne, tu sais je les envierais presque, ils ont l'air fou amoureux l'un de l'autre en tout cas. Et je suis bien contente qu’il ne soit pas le père de mon bébé comme ça, il n’y a rien qui l’empêche d’être heureux avec Jeanne et c’est tant mieux parce qu’ils le méritent tous les deux. Et mon bébé, mise à part que je ne dois pas faire d’efforts et que je dois éviter les contrariétés, tout va bien entre lui et moi.


Hélène souria parce que son amie du temps jadis avait bien changée depuis que Diego était arrivé dans sa vie. Elle était devenue une femme responsable. Bien sûr elle avait des défauts et ça ne serait pas Laly si elle était parfaite. En revanche c’était une mère irréprochable pour son fils et elle le serait tout autant pour ce bébé.
Hélène l’enviait.


-oui ils le méritent. Mais tu as dit à François pour le bébé ?
- Non et puis je lui dirais pas. Tu sais son couple va mieux depuis qu’ils ont mis les points sur les i avec sa femme et je ne veux pas que cet enfant vienne tout remettre en cause, tu vois.
-oui, je comprends. Mais tu n’as pas peur d’élever seule cet enfant ?

Laly souria.

-Tu sais les mères célibataires il y en a dans le monde entier mais moi j’ai une chance formidable c’est que je sais que je ne serais jamais seule, je sais que vous serez toujours là pour me soutenir comme vous l’avez toujours fait. Ce soutien là il vaut tout les papas du monde, il est comme toi, il est irremplaçable. Et puis tu sais il y a Diego. Il est heureux comme un ange d’avoir un petit frère. Il espère juste qu’il ne sera pas plus mignon que lui en grandissant parce qu’il ne voudrait pas que Léa le préfère à lui, tu vois ?


Hélène souria à l’évocation de ce petit couple en devenir. Mais son sourire fut de courte durée et Laly s’en rendit compte.

Hélène ne regardait plus Laly. Elle regardait loin derrière, dans son passé. Laly inquiète de ce qu’il se passait dans la tête de son amie à cet instant, lui pris son bras puis sa main qu’Hélène serra.


-qu’est ce qu’il y a Hélène ?


Hélène regarda Laly et dit juste


-ils me manquent


Elle regarda la main de son amie qu’elle n’avait pas lâché.

Laly essaya de réconforter Hélène mais elle ne savait toujours pas comment s’y prendre. Elle ne savait pas non plus qu’Hélène parlait au pluriel, comment pouvait-elle savoir ? Elle dit :


La suite cet aprem :lol:
avatar
Imagine
Etudiant en Azoulayrie
Etudiant en Azoulayrie

Féminin
Nombre de messages : 168
Date d'inscription : 03/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par ninon le Mer 4 Juil 2012 - 11:37

toujours aussi beau, mais là c'est de plus en plus triste. De quoi parle Hélène, j'étais persuadée, que le problème était Nicolas ?
avatar
ninon
Incoll-AB
Incoll-AB

Féminin
Nombre de messages : 3589
Localisation : Eure et loir
Couple préféré : Hélène et Nicolas
Loisirs : Ecrire
Date d'inscription : 30/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par bobaby6363 le Mer 4 Juil 2012 - 11:46

elle dit : SUSPENS ;)

je me demande pourquoi Hélène lui répond ILS me manquent c'est qui ce "ils" ?

vivement après midi pour en savoir plus
avatar
bobaby6363
Pilier du forum
Pilier du forum

Féminin
Nombre de messages : 19107
Age : 29
Localisation : auvergne
Couple préféré : béné/josé johanna/christian hélène/nicolas
Date d'inscription : 31/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par sandrineL le Mer 4 Juil 2012 - 12:43

ah lala que c'est beau !!!!!!!!! on reconnait bien la Hélène et sa difficulté à se confier et Laly toujours la même !!!!
mais qui sont ils ?????? ah lala quel suspens !!!
bravo et merci de nous gâter autant !!!
bravo merci

sandrineL
Grand maître AB
Grand maître AB

Féminin
Nombre de messages : 5748
Localisation : picardie
Date d'inscription : 12/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par Rachel le Mer 4 Juil 2012 - 14:26

très belle histoire !
je pense à des jumeaux pour le "ils".

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
un joli cadeau de Gwen !  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Rachel
Miss programme TV
Miss programme TV

Féminin
Nombre de messages : 8917
Age : 35
Couple préféré : Hélène / Nicolas
Loisirs : **HELENE TEAM**
Date d'inscription : 03/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par Imagine le Mer 4 Juil 2012 - 15:20

Chapitre 5, suite

Laly essaya de réconforter Hélène mais elle ne savait toujours pas comment s’y prendre. Elle ne savait pas non plus qu’Hélène parlait au pluriel, comment pouvait-elle savoir ? Elle dit :

-Nicolas ?


Hélène répondit


-Oui

Laly la serra dans ses bras et après un silence qui sembla durer une éternité, Hélène ajouta en la regardant les yeux brillants de larmes

-Et mon fils


Laly se senti perdue tout à coup. Des milliards de questions se bousculèrent dans sa tête mais elle s’était toujours dit qu’un jour il faudrait qu’elle apprenne à se taire pour seulement écouter. Et elle en était sûre, cette fois ce jour était arrivé.

Hélène ne disait rien, ses larmes coulaient paisiblement. Il y avait tant de peine, tant d’émotion dans les mots qu’elle avait prononcé juste avant. Laly était bouleversée. Elle se taisait. Au bout d’un moment Hélène regarda Laly qui la serrait toujours dans ses bras. Elle ne savait pas quoi faire d’autre. Mais ça suffisait à Hélène.


-C’était il y a longtemps.


Hélène ne lui donna pas de date concernant ce triste évènement. Oh bien sûr elle n’avait jamais oublié ce jour mais c’était la seule façon qu’elle avait trouvé pour affronter cette réalité. Elle poursuivit


-Mais je vois son ombre partout, je vois son ombre derrière ton fils, derrière Léa, derrière chacun de vous. Il ne se passe pas un jour sans que je me demande ce que ma vie, ce que notre vie serait devenue si les choses avaient été différentes, s’il était là.


Laly n’avait jamais connu la douleur que pouvait ressentir Hélène à cet instant. Mais depuis qu’elle était maman, elle savait très bien que si un jour il arrivait malheur à son fils ou à son futur bébé, elle ne s’en remettrait jamais. Elle regardait Hélène et se demandait comment elle avait pu garder ce secret durant toutes ces années. Elle la trouvait extrêmement courageuse et n’en revenait pas qu’une femme aussi intègre qu’Hélène ait pu survivre à cette épreuve sans broncher, sans se plaindre, sans rien dire. Elle écoutait son amie se confier et quand le silence revint, que le cauchemar fût terminé elle lui dit.


-Tu ne lui en as jamais parlé ?
-Non, enfin si, j’ai essayé mais c’était trop difficile et puis de toute façon la roue avait tournée. Il y avait Jeanne et il n’y avait plus de place pour moi ni pour notre fils.
-Je comprends. Tu n’en as jamais parlé à personne ?


Hélène hocha la tête tristement


-Si. A Johanna . On était dans un jardin public à Love Island, c’était une belle journée. Il y avait des enfants qui jouaient prés d’une balançoire. Johanna me connaissait trop bien pour ne pas se rendre compte que quelque chose n’allait pas, elle devinait tout. C’est là que je lui en ai parlé, enfin elle savait sans savoir déjà et elle n’a pas eu de mal à comprendre ce jour là. Je lui ai fait promettre de ne jamais en parler à qui que ce soit.
-Elle savait sans savoir ?

Hélène hocha la tête mais ne donna pas plus d’explications à Laly qui n’insita pas

-Elle l’a tenue cette promesse, je te confirme.


Laly réfléchit quelques instants puis elle ajouta


-Mais Nicolas, quand Jeanne a eu son accident et que tout le monde la croyait morte, quand il est revenu vers toi ?
-J’ai essayé, je ne vivais plus, je survivais… j’en étais arrivée à un tel point de survivance que j’en pouvais plus de ce secret. Je voulais lui dire, je ne voulais pas le perdre, je voulais qu’il me retienne, je voulais enterrer ce passé dans ses bras, je voulais tant et trop… Nicolas ne me comprenait plus, je l’étouffais. Je ne voulais pas le perdre mais je l’avais déjà perdu.

Laly était émue

-Oh,ma tite choute, c’est pour ça que vous avez rompu ?

Hélène pleurait encore. Laly se leva et attrapa la boite de mouchoir en papier qui se trouvait sur la commode. Elle la posa entre elle et son amie qui lui faisait tant de peine et se rassis à ses côtés la serrant encore dans ses bras et essayant de la consoler, en vain. Elle avait les larmes aux yeux aussi, leurs mains se croisèrent sur la boite de mouchoirs en papier. Hélène était inconsolable mais elle continua.


-C’est moi qui suis partie. Je voulais qu'il soit heureux, il ne l'était plus. Un jour j’ai réalisé que je lui demandais trop. Je voulais qu’il s’engage, je voulais être sure de ne jamais le perdre. Et quand j’ai réalisé combien je lui en demandais, il était déjà trop tard.


***

La conversation-confidence se poursuivit encore un peu. Hélène attrapa la photo et l’ôta du cadre. Elle la retourna. Elle soupira et leva les yeux vers le ciel comme pour empécher d'autres larmes de couler. Elle souffla puis elle tendit la photo à Laly en lui disant

-Tiens


***


Chapitre 6 : Un père en manque


Nicolas venait de rentrer avec Diego ainsi que Jeanne-Jimmy et Léa. La soirée s’était terminée en apothéose par un feu d’artifice. José et Bénédicte était alors conduit à leur hôtel par un taxi. Ce serait Jimmy qui s’occuperait de Léa ces prochains jours. José et Béné devaient s’envoler le lendemain pour leur lune de miel sur une île du Pacifique.
Ils se trouvèrent tous les 5 devant la porte d’entrée de la villa. Nicolas l’ouvrit et d’un geste fort galant dit alors

-Honneur aux dames

Jimmy, Diego et lui s’écartèrent pour laisser entrer Jeanne et Léa. Nicolas accompagna le garçon jusque dans sa chambre

***

La chambre de Diego était à côté de la sienne. Il avait promis à Laly de veiller sur son fils jusqu'à ce que celui-ci s’endorme. Pendant que l’enfant se mettait en pyjama, Nicolas alla écouter à la porte de la chambre de Laly pour être sûre que tout allait bien pour elle. Mais comme il n’y avait pas un bruit, il pensa qu’elle dormait. Il alla donc voir Diego qui était déjà couché mais qui n’avait pas vraiment l’air d’un petit gars qui voulait dormir. Il avait les bras croisés derrière sa tête. Nicolas vint prés du lit et s’agenouilla sur le sol à côté, posant ses coudes sur le lit et sa tête dans ses mains. Diego le regardait. Sentant que l’enfant voulait lui demander un truc Nicolas dit :

-Qu’est ce qu’il t’arrive ? Tu as l’air soucieux.


Diego regarda Nico et lui répondit


-Dis, comment on sait quand on est amoureux ?


Ces mots firent sourire Nicolas qui ne s’attendait pas à ça. Il passa machinalement une main sur son front et dans ses cheveux et répondit


-On le sait parce qu’on ne pense qu’a la fille en question, on le sait parce qu’on a envie de la protéger et parce que son sourire nous rend joyeux


Diego écouta attentivement et en regardant Nicolas, il lui dit


-Tu as déjà été amoureux toi ?

Nicolas n’était pas très à l’aise avec les questions de l’enfant. Il faut dire que l’amour, c’était quelque chose qui l’avait fait souffrir lui aussi. Le seul remède qu’il avait trouvé était de ne plus y penser, de ne plus penser à ce qu’était l’amour. Et les questions de Diego le déstabilisaient. Il mit quelques minutes à répondre, sous l’œil curieux de Diego.


-Oui j’ai déjà était amoureux
-Et tu l’es plus ?


Nicolas ne savait quoi répondre car cette question était aussi l’une de celles qu’il évitait de se poser depuis quelque temps. Il regarda Diego et au lieu de lui répondre il lui dit en se redressant


-Allez, il est tard, j’ai promis à ta maman que je ferais attention à ce que tu ne t’endormes pas trop tard, enfin pas trop tôt là en l’occurrence.

Il était aux alentours de 5 heures du matin.


-Pourquoi tu ne me réponds pas ?


Nicolas regarda Diego et décida de s’asseoir à côté de lui pour lui parler.

-Je vais te dire un secret Diego, on est entre homme après tout.
-Oui
-Tu sais les filles, elles sont toutes plus compliquées les unes que les autres. Mais le secret que je vais te dire c’est qu’il en existe plusieurs sortes


Diego regarda Nicolas assez surpris par ce scoop et Nicolas était en train de se dire qu’il n’était vraiment pas doué en explications. Il plissa les yeux et se frotta l'aile du nez avec son pouce et son index , réfléchissant à comment il fallait expliquer ‘les filles ‘ à Diego. Il avait surement mal formulé sa phrase ce coup ci au vu du regard ébahis de l’enfant. Il continua mais cette fois en essayant d’être clair et compréhensible par un enfant de l’âge de Diego. Il n’était plus un enfant certes mais il n’était pas encore un adulte. Il entrait dans cette période charnière d’un être humain : l’adolescence et ses questions étaient légitimes.


-Ce que je veux dire c’est qu’il y a plusieurs façons d’aimer une fille. Il y a les filles qu’on aime un jour, il y a celles qu’on aime un peu plus longtemps et il y a celle avec qui on voudrait passer le restant de sa vie. Tu me comprends jusque là ?
-Oui je crois
-Le problème est que celles avec qui on veut passer le restant de sa vie, elles sont rares. Et ce qui est encore plus rare c’est que c’est souvent quand il est trop tard que l’on s’apperçoit que cette fille là elle faisait partie des filles rares.


Diego avait du mal à tout comprendre en plus il commençait à avoir sommeil. Mais cette discussion l’interessait beaucoup même s’il avait du mal à tout suivre. Il dit simplement

-Alors toi tu es amoureux d’une fille qui fait partie des rares mais elle sait pas que toi tu sais ça alors ?

Nicolas se mit à rire. Il ébouriffa les cheveux de l’enfant d’une façon paternelle tout en lui répondant


-Oui c’est un peu ça. Allez, il est temps de dormir. On reparlera plus tard des filles si tu as envie


Diego s’allongea correctement et il répondit


-Ouais, c’est cool de pouvoir parler avec toi entre hommes. J’aimerais avoir un père comme toi tu sais.

Nicolas fût touché par les mots de Diego. Il hocha la tête, il était ému. Il alla éteindre la lumière et resta un moment devant la porte, jusqu'à être certain que Diego dormait. Il pensait, il était touché, triste et heureux en même temps.

Diego ne tarda pas à s’endormir. Nicolas alla donc dans sa chambre. Il se déshabilla et se coucha sur le côté. Il repensait à la conversation qu’il venait d’avoir avec Diego. Il avait largement l’âge d’être père aujourd’hui mais la vie en avait décidé autrement. Il repensa à ce moment de sa vie ou pour la première fois Hélène lui avait parlé de son envie de bébé. Ils avaient 20 ans ou un peu plus. Il n’était pas prêt et il le lui avait dit. Il se souvint d’une conversation qu’il avait eu avec José à la même époque. Il lui avait demandé si c’était normal selon lui qu’il ne soit pas prêt à accueillir un enfant dans sa vie. José le comprenait car il se voyait très mal devenir père lui aussi. Il se souvint des mots de José ce jour là

-On est trop jeune pour ça, c’est un trip de nana ça, t’en fait pas mon pote, ça arrivera bien assez tôt.


Les années passèrent et petit à petit l’idée de devenir père avait fait son chemin dans la tête de Nicolas. Quand Jeanne vint lui annoncer que ce jour était arrivé il était si heureux qu’il en avait pleuré. Il l’aimait sa Jeanne, elle était si… Si tout, si trop

Mais ce bébé n’arriva jamais. Nicolas y pensait souvent même s’il n’en parlait pas. Cet instant précieux s’était évanouie dans un écran de fumée.

***

C’est avec ces pensées qu’il parvint enfin à s’endormir. Mais sa nuit fût rythmée par un drôle de rêve qui revenait souvent ces derniers temps. Il n’était pas du genre à chercher du sens à toute chose mais ce rêve là n’était pas comme les autres et il le savait bien. Le matin suivant il s’en rappellerait, comme il s’en souvenait chaque matin depuis quelques semaines.

***
avatar
Imagine
Etudiant en Azoulayrie
Etudiant en Azoulayrie

Féminin
Nombre de messages : 168
Date d'inscription : 03/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par ღ Gwen ღ le Mer 4 Juil 2012 - 15:48

Et bien quel chapitre encore une fois! Bravo.
Hélène sais confié a Laly, je pense qu'il le fallait. Très belle conversation entre Diego/Nico ça m'a fait sourire lol
Hâte de lire la suite! ^^
avatar
ღ Gwen ღ
Pilier du forum
Pilier du forum

Féminin
Nombre de messages : 14410
Couple préféré : Hélène/Nico Fanny/Christian
Loisirs : **TEAM HELENE**
Date d'inscription : 02/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par Kimmy le Mer 4 Juil 2012 - 16:02

Emouvante cette scène où Hélène se confie à Laly. Hélène a l'air de tellement souffrir :(

J'aime beaucoup la complicité entre Diego et Nicolas et les explications un peu embrouillées de Nicolas sur les filles :lol:
avatar
Kimmy
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 12796
Age : 36
Couple préféré : Johanna/Cricri, Jojo's, Cathy/Etienne
Loisirs : #ROCHELLE SUPPORT TEAM#
Date d'inscription : 18/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par Jude le Mer 4 Juil 2012 - 16:28

Bravo Imagine! C'est très bien écrit!
Elle est triste, celle-ci aussi, mais c'est bien connu, les histoires les plus tristes (comme les chansons, d'ailleurs) sont les plus belles.
avatar
Jude
ABvore
ABvore

Féminin
Nombre de messages : 1813
Age : 33
Localisation : Côte d'Opale.
Couple préféré : Hélène/ Peter, Béné/José.
Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par sandrineL le Mer 4 Juil 2012 - 16:31

et bien la qualité et la beauté de tes chapitres vont crescendo !!!!! c'est du pur bonheur de te lire même si on a toujours la boule à la gorge ! applause
Hélène qui arrive à se confier enfin et quelles confidences :cry: quel enfer elle a dû vivre seule.
Nico et Diego ont une telle complicité qu'on voit tout à fait Nico en papa !
j'adore leur conversation !
Merci à toi pour ce pur moment de bonheur à te lire !
je ne m'en lasse pas !

sandrineL
Grand maître AB
Grand maître AB

Féminin
Nombre de messages : 5748
Localisation : picardie
Date d'inscription : 12/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par ninon le Mer 4 Juil 2012 - 17:49

toujours aussi triste, j'en ai un noeud à l'estomac. Tu es vraiment très douée. Joli conversation entre Nico et Diego. Hélène est tellement mal, et ce depuis tellement longtemps que je ne vois pas comment elle va faire pour aller mieux. Comment Nicolas ne peut pas voir ce qu'il a sous les yeux ?
avatar
ninon
Incoll-AB
Incoll-AB

Féminin
Nombre de messages : 3589
Localisation : Eure et loir
Couple préféré : Hélène et Nicolas
Loisirs : Ecrire
Date d'inscription : 30/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par avrildemai le Mer 4 Juil 2012 - 18:55

J'adore la conversation entre Laly et Hélène. C'est très touchant. Hélène souffre tellement, heureusement que la Brésilienne est là. L'amitié entre elles deux est toujours aussi forte! Nicolas aurait dû aller écouter à la porte d'Hélène plutôt qu'à celle de Laly...
Belle complicité aussi entre Nico et Diego! Nicolas est plus que prêt à être père.
avatar
avrildemai
Miss Chronologie
Miss Chronologie

Féminin
Nombre de messages : 16715
Age : 36
Localisation : bretagne
Couple préféré : helene et nico, laly & sebastien, José et Johanna, béné et josé, Oliv' et nath, Toph Manue, Manuela et Seb
Loisirs : sport lecture et la trilogie h&g **Hélène Team**
Date d'inscription : 15/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par bobaby6363 le Mer 4 Juil 2012 - 20:14

Hélène c'est confiée à Laly on sait enfin qui est ce "ils", elle est encore obnubilée par cet enfant. Elle devrait le dire à Nicolas, il a le droit de le savoir.

Sympa cette conversation entre homme sur le sujet de l'amour, Diégo serait-il amoureux ;)
avatar
bobaby6363
Pilier du forum
Pilier du forum

Féminin
Nombre de messages : 19107
Age : 29
Localisation : auvergne
Couple préféré : béné/josé johanna/christian hélène/nicolas
Date d'inscription : 31/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par Rachel le Mer 4 Juil 2012 - 21:05

Laly tiendra-t-elle sa langue ? [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
un joli cadeau de Gwen !  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Rachel
Miss programme TV
Miss programme TV

Féminin
Nombre de messages : 8917
Age : 35
Couple préféré : Hélène / Nicolas
Loisirs : **HELENE TEAM**
Date d'inscription : 03/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par stela32 le Mer 4 Juil 2012 - 21:30

Alors je met pas tout le temps des petits messages..... Mais je suis déjà à fond dans ton histoire. ;-)

Vivement la suite !!!!

stela32
Diplomé ABédien
Diplomé ABédien

Féminin
Nombre de messages : 351
Age : 34
Localisation : Suisse
Couple préféré : Johanna/Christian
Loisirs : Théâtre,
Date d'inscription : 13/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par ninon le Mer 4 Juil 2012 - 21:36

On peut avoir une petite suite s'il te plait
avatar
ninon
Incoll-AB
Incoll-AB

Féminin
Nombre de messages : 3589
Localisation : Eure et loir
Couple préféré : Hélène et Nicolas
Loisirs : Ecrire
Date d'inscription : 30/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par bobaby6363 le Mer 4 Juil 2012 - 21:37

bonne idée ninon ;)
avatar
bobaby6363
Pilier du forum
Pilier du forum

Féminin
Nombre de messages : 19107
Age : 29
Localisation : auvergne
Couple préféré : béné/josé johanna/christian hélène/nicolas
Date d'inscription : 31/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par Imagine le Mer 4 Juil 2012 - 22:05

merci pour vos messages :D

Chapitre 7 : Une famille recomposée



Quand Jeanne, Léa et Jimmy était rentrés en même temps que Nicolas et Diego et que ces deux là étaient dans la chambre du petit, il s’était passé beaucoup de choses pour eux aussi.

-Tu viens me faire un bisou avant que je m’endorme Jeanne ? demanda Léa

Jeanne lui souria, elle montra les toilettes avec ses deux index tout en disant

-Je vais là d’abord et après je viens

Jimmy avait pris Léa dans ses bras et il la porta jusque dans sa chambre. Pendant qu’elle se mettait en pyjama, son papa fermait les volets. Une fois prête elle se glissa dans ses draps. Son papa vint lui faire le bisou du soir. Juste après, Léa le regarda et lui dit

-Tu sais, je l’aime bien Jeanne

Jimmy souriait, il caressait les cheveux et le front de sa fille. Mais très vite il reconnu son air triste et son air soucieux. Il s’asseya à ses côtés et il dit

-Mais ?

La petite fille se redressa, s’asseyant elle aussi. Elle regarda son papa et dit

-Dis, tu m’aimeras toujours quand le bébé sera né ?

Jimmy pris sa fille dans ses bras, elle mis ses bras autour de son cou. Leurs visages étaient très proche l’un de l’autre, ils se regardaient dans les yeux. Il lui répondit

-Bien sûr que je t’aimerais toujours ma puce, tu es ma princesse, tu es l’autre amour de ma vie et puis tu sais

Il mit sa main sur son cœur

-Mon cœur est assez grand pour vous trois ma chérie

Elle était un peu rassurée mais une autre question la perturbait

-Oui mais si elle avait deux bébés, il serait assez grand quand même ?

Jimmy riait, il serra sa fille dans ses bras

-Bien sûr qu’il y aurait assez de place pour vous quatre, il y en aurait assez même si vous étiez trente-six ou quarante-deux

Léa grimaça

-Quarante-deux ça ferait quand même beaucoup de petits frères et de petites sœurs et il faudrait une très grande maison

Jimmy riait toujours, il la taquina

-Trente-deux alors

Léa riait

-Non, deux, ça serait bien

Jeanne était sortie des toilettes et était allait boire un verre d’eau dans la cuisine. En montant les escaliers elle entendit son homme et Léa qui riaient. Elle sourit. Elle s’approcha de la porte de la chambre mais n’entra pas. Elle ne voulait pas interrompre ce moment de complicité entre Léa et son père. Elle se mettait à la place de la petite fille qui devait être un peu perdue avec tous les changements qui se passaient autour d’elle. D’abord sa maman qui se mariait puis Jeanne qui était entrée dans la vie de son papa, et ce bébé qui arriverait dans quelques mois. Ça faisait sûrement beaucoup d’un coup pour une enfant de l’âge de Léa.
Quand les rires s’estompèrent, Jeanne entra dans la chambre. Léa avait lâché son père et était allongée, prête à s’endormir. Jeanne s’approcha du lit. Elle posa sa main sur l’épaule de Jimmy qui était toujours assis sur le lit. Elle se pencha et fit un bisou à Léa qui le lui rendit en s’accrochant un instant à son cou. Elle s’endormit presqu’aussitôt.
Jimmy se leva et pris Jeanne par la taille. Il éteignit la lumière et ils allèrent dans le couloir, il referma la porte. Jeanne lui demanda par curiosité

-Je vous ai entendu rire tout à l’heure

Jimmy souria et enlaça Jeanne. Il l’embrassa et lui dit

-On a encore le droit d’avoir trente-deux bébés

Jeanne l’embrassa tendrement et d’un regard brûlant elle ajouta

-Ah oui ? Alors il faut pas perdre de temps

Jimmy riait, il se pencha pour passer son bras musclé sous les cuisses de Jeanne pour la porter comme une jeune mariée jusqu’à leur chambre. Jeanne riait, elle le trouvait fou.

Jimmy marqua un temps d’arrêt et fit une drôle de tête quand il vit qu’une pelle à tarte et un pique feu trôner dans le couloir.

-C’est quoi ça ?

Jeanne regardait les objets, elle haussa les épaules en disant

-Je sais pas, peut-être que la pelle à tarte voulait faire visiter le couloir au pique feu, enfin un peu comme nous quoi.

Ils rièrent et c’est de cette façon qu’ils arrivèrent à leur chambre. Jimmy embrassa Jeanne et il la déposa sur le lit et puis il alla fermer la porte.

***


Chapitre 8 : Vodka citron et frissons d’émotions

La nuit avait était courte. Nicolas se réveilla tardivement. Il repensait à ce rêve, une étoile, une femme dans la lumière aveuglante de deux phares... Il décida d’aller prendre une douche pour se réveiller un peu plus. Dans la salle de bain, il voulu se rafraichir le visage avant tout autre chose, ce qu’il fit.
Son visage dégoulinait d’eau. Il attrapa une serviette, s’essuya et se regarda dans le miroir.
En se regardant il eut une étrange impression, un peu comme un pressentiment qu’il ne parvenait pas à qualifier. Il ne pris pas de douche finalement. Il sorti de sa chambre pour aller voir Hélène. Il était pieds nus et portait un tee-shirt gris et un boxer noir, mais il ne pensait pas du tout à sa tenue vestimentaire, il était troublé, un peu anxieux.

Il devait la voir, il le savait, il en était persuadé mais le problème c’est qu’il ne savait pas pourquoi il voulait la voir. Arrivé devant sa porte il cligna des yeux en voyant une pelle à tarte jouer aux Mikado avec un pique feu. Il secoua la tête comme pour être sûr qu’il ne rêvait pas. Mais non, il y avait bien une pelle à tarte et un pique feu devant la porte d’Hélène. Il ne chercha pas à comprendre pourquoi il y avait ces trucs ici. Il frappa à la porte mais personne ne lui répondit. Il entrebailla la porte et vit qu’il n’y avait personne dans la chambre. Il se gratta la tête et décida de descendre rejoindre ses amis qu’il entendait bavarder d’en haut.

Nicolas entra dans le salon. Ses amis étaient en train de prendre le petit déjeuner. Il était 13 heures environ mais comme la soirée s’était terminée tard pour tous, cela expliquait l’heure tardive de ce petit déjeuner.
Quand il entra il dit

-Salut les jeunes, vous n’avez pas vu Hélène ? Et pourquoi il y a une pelle à tarte et un pique feu devant sa chambre ?

Laly souria, elle ne s’attendait pas à ce que Nicolas arrive en parlant d’Hélène mais ça lui faisait plaisir. En plus de ça elle trouvait Nicolas craquant ce matin. C’est elle qui répondit et expliqua.

-Ah ben le pique feu et la pelle à tarte c’est moi hier soir

Elle expliqua pourquoi elle avait monté les objets mais se garda bien de dire tout ce qui avait suivi. Tout le monde riait en l’imaginant armée de ces trucs en justicière masquée. L’énigme de la pelle à tarte et du pique feu était enfin résolue. Elle poursuivit pour répondre à l’autre question de Nicolas

-Sinon non, elle était déjà debout quand je me suis réveillée, elle a dut aller se balader sûrement.

Nicolas hocha la tête

-Oui sûrement.

Mais sans qu’il sache vraiment pourquoi il n’en était pas si sûr que ça, il se frottait le menton comme pour s’en convaincre. C’est alors que Jimmy, après avoir avalé sa tartine répondit

-Je sais pas si elle est allée se balader mais je l’ai vu qui montait dans un taxi ce matin.

Jeanne et Nico parlèrent en même temps

Jeanne :-ce matin ?
Nico : -un taxi ?

-Oui, je me suis levé tôt pour aller courir et quand je sortais elle montait dans un taxi

Laly arrêta de manger. Elle regarda ses amis l’un après l’autre. Nicolas la regardait aussi. Jimmy continuait son petit déj. Voyant que tout le monde le regardait il s’arrêta et dit

-ben quoi, elle a bien le droit de prendre un taxi non ?

Jeanne le regarda et répondit

-Mais pour aller où ?

Nicolas attrapa le téléphone de Laly qui était sur la table et il composa le numéro d’Hélène. Jeanne s’était levée pour aller chercher du café et c’est là qu’elle vit qu’un portable était à côté de la cafetière. Il était éteint. Elle le pris et le montra aux autres.

-C’est pas le téléphone d’Hélène ça ?

Laly regarda la téléphone et tout à coup elle mis sa tête dans ses mains. Nicolas avait reconnu l’objet, il avait reposé celui de Laly sur la table. Elle se leva en disant

-Non non non non non, c’est pas possible !

Tous la regardaient interloqués. Léa et Diego qui venaient de rentrer du jardin ne comprirent pas du tout ce qu’il se passait à ce moment là. Laly semblait perturbée, Nicolas était silencieux mais il regardait Laly avec inquiétude et Jeanne et Jimmy ne suivaient pas tout non plus. Comme Laly sortait du salon pour se diriger vers les escaliers menant aux chambres, Nicolas se leva et la suivit. Il la rattrapa et pris son bras.

-Laly, si tu commençais par nous expliquer ce qu’il se passe ?

Laly avait les larmes aux yeux. Elle s’extirpa de la main de Nicolas et monta les escaliers en disant

-Elle est partie, elle reviendra pas, elle reviendra jamais

Nicolas qui n’en croyait pas ses oreilles était du coup resté sur place. Mais quand il réalisa que Laly était déjà en haut des escaliers, il courru la rejoindre. Elle allait vers la chambre d’Hélène. Elle ouvrit la porte et directement elle alla vers son armoire. Nicolas l’avait rejoint et il la regardait faire. Elle fouillait dans l’armoire, il y avait presque toutes les affaires d’Hélène. Il manquait juste son sac à dos noir et quelques vêtements mais si peu.

Laly regarda le lit défait et son regard se posa sur la photo qu’Hélène regardait la veille. Elle avait la main sur son ventre, elle ne se sentait pas bien du tout. Elle alla s’asseoir sur le bord du lit et pris la photo. Elle la retourna et essaya d’ouvrir maladroitement l’arrière du cadre comme Hélène l’avait fait la veille.
Nicolas la regardait ne comprenant pas ce qu’elle faisait. Quand Laly le regarda, elle pleurait. Elle lui tendit la photo qu’elle avait finalement réussi a extraire. Il s’agissait d’une photo d’Hélène et lui, ils avaient 25 ans ou un peu plus et leur amour de l’époque était si fort que n’importe qui aurait pu le ressentir juste en regardant l’image. Nicolas attrapa la photo qu’elle lui tendait, ne comprenant pas pourquoi Laly se mettait dans un état pareil pour ça.

-Qu’est ce que…

Il n’eu pas le temps de finir sa phrase que Laly lui dit en hurlant presque

-touRNE !!!!


vous voulez la suite ce soir? :scratch: :lol:
avatar
Imagine
Etudiant en Azoulayrie
Etudiant en Azoulayrie

Féminin
Nombre de messages : 168
Date d'inscription : 03/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par ninon le Mer 4 Juil 2012 - 22:13

oui bien sur que l'on veut la suite ce soir, tu nous fais stresser là. elle ne va pas faire une bêtise quand même
avatar
ninon
Incoll-AB
Incoll-AB

Féminin
Nombre de messages : 3589
Localisation : Eure et loir
Couple préféré : Hélène et Nicolas
Loisirs : Ecrire
Date d'inscription : 30/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par bobaby6363 le Mer 4 Juil 2012 - 22:15

elle est partie où elle était tellement désemparée j'espère qu'elle ne va pas faire de bêtises

bien sure qu'on veut une suite ;)
avatar
bobaby6363
Pilier du forum
Pilier du forum

Féminin
Nombre de messages : 19107
Age : 29
Localisation : auvergne
Couple préféré : béné/josé johanna/christian hélène/nicolas
Date d'inscription : 31/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par Imagine le Mer 4 Juil 2012 - 22:35

Une bêtise? je suis pas une meurtrière d'Hélène moi les filles :D

-Qu’est ce que…

Il n’eu pas le temps de finir sa phrase que Laly lui dit en hurlant presque

-touRNE !!!!

Elle hurlait parce qu’elle avait mal, elle avait chaud, elle avait froid. Nicolas eu à peine le temps de tourner la photo et de voir un bout d’échographie derrière que Laly était plié en deux sur le lit. Il balança la photo sur le lit à l’opposé de Laly et vint vite prés d’elle qui pleurait et avait mal en même temps, sa respiration était saccadée.

-Elle est parti elle… Aïe…. elle me l’a dit hi…… er elle Aïe… m’a montré la phot…

Mais Nico n’écoutait plus, il était allé jusqu’ à la porte de la chambre et avait hurlé dans les escaliers

-Jeanne-Jimmy, venez vite !

Jeanne et Jimmy s’étaient regardés et à l’appel de Nicolas ils avaient courru le rejoindre suivi de Léa et Diego. Jeanne entra dans la chambre la première. Laly avait mal mais elle parvint à dire

-C’est le bébé, il…

Elle ne put finir la phrase tant l’intensité de la contraction était forte. Ce fût Jeanne qui sans perdre son sang froid acheva la phrase

-Arrive

Les deux hommes étaient désemparés. Ce fût Jeanne qui pris alors le contrôle des opérations, elle ordonnait en ayant l’air sur d’elle mais un combat acharné se livrait en elle. Une multitude de souvenirs s’entrechoquaient, le vacarme, des odeurs…

-Jimmy appelle les secours, va chercher du linge et fait bouillir de l’eau, Diego et Léa allaient dans votre chambre ou ailleurs, Nicolas…

Les enfants étaient partis aussi vite qu’ils étaient arrivés. Parce qu’ils étaient trop impressionnés. Laly respirait avec beaucoup de mal mais ce fût elle qui continua la phrase de Jeanne

-VA CHercher Hélène eT….
-Non, je reste ici

Laly s’énerva et elle devint rouge de colère ou bien de douleur, ça personne ne le saurait jamais, elle attrapa la photo qu’il avait balancé à côté d’elle quelques instants auparavant et lui la colla dans les mains. Elle le regarda en grimaçant de douleur et elle lui dit sans respirer

-va CHERcher Hélène et NE reviens pas sans elle sinon je te Tue !!

Jeanne regarda Nicolas qui était resté con devant de tel propos venant de Laly. Elle vit également que Jimmy n'avait pas bougé.

-Nico vient m’aider à l’installer mieux et
-FAIS ce que JE te dis ! répondit Laly
-Jimmy dépèche toi s’il te plait
-Mais.. dit-il
-j’ai été sage femme dans une autre vie

Elle lui fit un clin d’œil complice et mimant quelqu’un qui écrit elle ajouta

-Les 1000 et une vies de Jeanne

Puis elle se reconcentra sur Laly, elle faisait tout machinalement, comme si elle savait ce qu’il fallait faire mais être là en cet instant avec Nico la perturbait vraiment.

Jimmy était un peu perdu. Quand Jeanne parla des " 1000 et une vies de Jeanne", il s’était remémoré ce moment il y a quelques semaines, quand elle lui racontait l’une des histoires qu’elle avait vécu dans le passé. Cette fois là, en riant il lui avait dit que si un jour il devait écrire un livre sur elle, il l’intitulerait « les 1000 et une vies de Jeanne ». Et là quand elle lui rappela le titre, il était tellement surpris qu’elle pense à ça à l’instant ou Laly allait accoucher, qu’il resta bouche bée.

En plus de ça il était inquiet pour Jeanne et pour son bébé. Voyant qu’il n’avait pas le temps de discuter, il passa le pas de la porte pour descendre mais avant qu’il ne parte Jeanne rajouta

-Et apporte une vodka citron aussi

Il resta sur le pas de la porte se disant que sa femme devenait folle mais quand il la regarda elle lui fit un sourire et un clin d’œil alors il ne chercha pas à comprendre plus que ça, il alla faire ce qu’elle lui avait demandé. Nicolas aida Jeanne a installé Laly mieux. Laly le regardait d’un œil sévère alors une fois qu’elle fût bien installée, Jeanne dit à Nico

-Va chercher Hélène

Il aquiesça d’un signe de tête.

-Enfin , enfile un jean’s avant

***

Nicolas ne comprenait pas comment Jeanne pouvait penser à ce genre de détail dans des moments pareil. Mais il aimait ça, il l’avait aimé pour ça, entre autre chose. Il s’en alla de la chambre et alla dans la sienne. Il attrapa un pantalon qu’il enfila ainsi que des chaussettes noires et ses chaussures. Il pris ses papiers, une veste alors qu'il faisait 35° à l'ombre, son téléphone, la photo, puis il descendit dans la cour.
Quand Diego le vit il vint à sa rencontre . Il lui demanda

-Où tu vas Nico ? Ca va ma maman ?

Nicolas ouvrait la portière de sa voiture et lui répondit

-Oui, t’inquiète pas et puis Jeanne et Jimmy sont avec elle et je vais euhhhh…

Diego le regarda intrigué, attendant la suite de la phrase

-Je vais-je sais pas où , enfin je dois aller chercher Hélène

Diego se rappelant de leur conversation de la veille lui dit en le regardant. Il mettait déjà le moteur en route

-C’est une fille rare elle ?

Nicolas eut envie de rire, il ébouriffa les cheveux de Diego et dans un clin d’œil complice il lui répondit

-Oui, c’est une fille rare elle

Il ouvrit la fenêtre de la portière que Diego venait de fermer. L’enfant donna un faible coup de poing sur l’épaule de Nicolas, comme le ferait de vieux potes et ajouta

-Alors dépêche-toi !

La voiture démarra. Diego alla rejoindre Léa. Quelque part dans son esprit il se demandait si Léa c’était une fille rare aussi.

***

Nicolas ne savait pas du tout ou allait, et en plus de ça il n’avait pas trop la tête à réfléchir à l’endroit où elle pouvait être, trop de chose s’était passé en cinq secondes, une photo, une échographie, un bébé qui arrivait. Il préféra stopper la voiture quelques instants sur le bas côté de la route pour y voir un peu plus clair dans tout ça.

Il regarda la photo qu’il avait posée sur le siège passager. Il la pris d’une main tremblante et il la retourna pour mieux voir. Il y avait un bout d’échographie collée derrière la photo et en dessous, il y avait des mots. Il ne parvenait pas à tous les déchiffrer. L’encre avait bavé en plusieurs endroits, un peu comme si des gouttes d’eau s’étaient mélangées aux mots… Des larmes ?
Il parvint a déchiffrer un bout de la première phrase, ça ressemblait à un poème, il lisait :
« Il était toi
(illisible)
Il serait (illisible) »

Il y avait une date tout en bas aussi. Mais Nicolas ne parvint pas à la déchiffrer. Il n’y avait que le dernier chiffre de l’année qui était lisible.
Nicolas était bouleversé, en quelques instants son esprit avait remonté le temps, Hélène, l’Australie, la brune du bar... Il était désemparé.

****

A la maison, Jimmy râlait en Suédois. Il râlait parce qu’il ne savait pas ce qu’il fallait comme linge, il râlait car il ne se souvenait pas du numéro des secours. Il composa machinalement le numéro européen d’urgence parce qu’il ne se souvenait vraiment plus de celui de la France. Il expliqua à la femme au bout du fil

-Je sais plus c’est quoi le numéro des secours en France. C’est ma fem.. euh non mon amie qui est en train d’accoucher
-Elle en est a combien de mois de grossesse ?

Jimmy souriait, il avait le sourire d’un papa gâteau, il répondit

- 2 mois bientôt 3…

La femme au bout du fil avait du mal à suivre elle lui fit comprendre

-Pardon ?

Jimmy revint alors sur Terre et il dit à la femme

-Mais non, désolé, ça c’est ma femme, mon amie c’est dans les 8 et quelques je crois

La femme au bout du fil notait des trucs

-D’accord, A quelle fréquence sont les contractions ?
-Euh…
-Rapprochées ? Eloignées ? Elle a perdu les eaux ?
-euh.. rapprochées, venez vite s’il vous plait, on est chemin des étangs à Dampierres , c’est une grande villa blanche, dépêchez vous.

Il raccrocha ayant omit de donner le numéro de la villa et le numéro de téléphone mais il était loin de penser à ça. Il naviguait entre les étages, à la recherche de linge, faisant bouillir de l’eau en même temps. Léa était dans le jardin avec Diego. Elle le regardait par la fenêtre, il courrait de partout et alors elle pensa qu’il devenait fou.

Il remonta dans la chambre d’Hélène où se trouvaient Laly et Jeanne avec une pile de linge qu’il tenait à bout de bras mais la pile était si haute que les deux femmes ne voyaient plus le visage de Jimmy. La scène était si surréaliste que même Lay éclata de rire entre deux contractions. Jeanne débarassa les bras de Jimmy et l’embrassa quand il demanda simplement

-Il y en a assez ?

Jeanne lui répondit

-Oui, oui c’est parfait t’inquiète pas. Tu as prévenu les secours ?
-Oui oui, ils arrivent. Zut l’eau

Il trottina jusqu’à la porte et Jeanne lui dit avant qu’il disparaisse

-Et n’oublie pas la vodka

Sans chercher à comprendre il descendit dans la cuisine. L’eau était prête. Il la versa dans une bassine. Il alla ensuite dans le salon et en se demandant quand même ce qu’il faisait là, il servit une vodka citron, dans un grand verre, mettant peu de vodka et beaucoup de citron. Il ne voulait pas que sa femme mette en péril sa santé et celle de son bébé de cette façon là maintenant. Quand le verre fut prés, il le pris et pris la bassine aussi. Puis il remonta dans la chambre. Il posa la bassine prés du lit et tendit le verre à Jeanne qui s’occupait déjà de la venue du bébé. Elle le regarda et lui dit

-Bois le, c’est pour toi, parce que c’est pas le moment de tomber dans les pommes mon amour.

Jimmy regarda sa Jeanne. Il était interloqué mais il était heureux. Il l’aimait plus que tout au monde sa femme. C’est non sans grimacer qu’il avala le verre trouvant ça vraiment mauvais avec autant de citron. Quand il posa son verre, dans un dernier effort, le bébé de Laly venait d’arriver et il poussait déjà son premier cri. Jeanne le regarda avec tendresse et émotion, puis elle regarda Jimmy qui était visiblement ému lui aussi. Il regardait le bébé et sa femme et il dit

-Il est vraiment minuscule…

Jeanne riait, tous ces doutes s’étaient évanouis à l’instant ou elle tenait le bébé dans ses bras. Elle l’enveloppa dans une couverture et le posa dans les bras de Laly. Laly regarda son enfant avec amour, l’embrassa et lui dit

-Ce que tu es beau mon petit Mattéo

***

Léa et Diego étaient dans le jardin, assis sur la balancelle. Léa essayait de soutenir son ami mais elle ne savait pas trop comment faire parce qu’elle n’avait encore jamais eu de petit frère ou de petite sœur. Elle était là et c’est ce qui comptait mais surtout elle se demandait bien quelle mouche avait piqué son papa quand il courrait partout.

L’ambulance arriva enfin. Diego alla en courant jusqu’au véhicule qui venait de se garer . Un médecin, et deux ambulanciers en descendirent . Quand Diego vit l’un des deux il fit une drôle de tête, il n’était pas sûr de ce qu’il voyait, ça faisait si longtemps en plus. L’homme était sûr, lui, de qui était cet enfant. Il regarda autour pour voir s’il n’y avait pas d’autres personnes connues dans le coin. Il vit Léa mais elle venait de voir Christian et Chloé qui arrivaient et elle était en train de courir pour les rejoindre

Diego s’approcha des ‘sauveteurs de sa maman’ et leur expliqua ou elle était. Il y avait urgence, l’équipe des secours se dirigea en courant jusqu’à la maison, guidé par l’enfant. Personne de l’extérieur ne savait que le bébé était déjà né à cet instant.

***

Diego venait d’arriver avec le médecin et les ambulanciers dans la chambre où se trouvait sa maman. Quand Jeanne et Jimmy les virent la surprise fût telle que personne ne su quoi dire. Jimmy avait le bras autour de la taille de Jeanne, Laly tenait son bébé. Elle ne vit pas tout de suite qui venait d’entrer dans la chambre car elle était trop occupé à regarder son bébé. Mais le silence qui s’était insinué dans la chambre la tira de ses contemplations. Elle se redressa un peu et regardait l’homme qui lui faisait face, elle fût autant surprise que les autres, si ce n’est plus

-C’est pas vrai…

***

Christian et Chloé passaient le portail de la maison. Quand ils virent l’ambulance qui clignotait garée devant la maison, ils se demandèrent ce qui était arrivé. Léa les vit d’abord. Elle alla se jeter dans les bras de Chloé. Elle ne la connaissait pas trop bien mais c’était la seule fille adulte qui était là et qui pourrait enfin la rassurée. Christian se mit à sa hauteur et lui dit la voyant bouleversée.

-Qu’est ce qu’il se passe Léa ?
-c’est Laly elle va avoir son bébé parce que Hélène est partit et papa est fou.

Christian se redressa et essaya de faire le tri dans les propos de l’enfant. Il tapota le bras de Chloé et lui fit un signe de tête en direction de la maison, pour lui faire comprendre qu’il la laissait avec Léa. Il se dirigea en courant vers la maison.

***

Christian venait d’arriver à son tour dans la chambre. Il ne pu reconnaître l’infirmier car celui-ci lui tournait le dos et surtout il s’inquiétait pour Laly

-Tout va bien ?

Le médecin regardait la scène avec amusement même s’il ne comprenait pas tout. Il avait déjà ausculté le bébé et la maman. C’est lui qui répondit

-Oui tout va bien et je crois …

Il regarda en riant toutes les personnes réunies dans la pièce

-Que l’on vient d’assister à des retrouvailles

Christian fronça les sourcils ne voyant pas de quelles retrouvailles le médecin parlait. Ce ne fût que quand l'un des deux ambulanciers se retourna que Christian le reconnu enfin

-Non c’est pas vrai… Toi ici ???

Il serra la main de l’homme, ayant du mal à y croire. L’atmosphère se détendit aussitôt. Jeanne et Jimmy se joignirent à ces retrouvailles improbables. Le médecin rigolait toujours, il secouait la tête en signe d’amusement. Plus personne ne s’occupait de Laly à part lui alors quand même il dit en riant

-Avant de sortir le champagne, il faudrait emmener la petite dame et son bout de choux à la maternité les gars

Ces mots firent rire tout le monde. Jeanne regarda Laly et lui fit un signe de la main

-A plus tard ma belle

Christian et Jimmy firent de même. Ils descendirent ensemble et allèrent rejoindre Chloé et Léa dans le jardin.

***

Chloé resta avec Léa et elles allèrent s’asseoir sur la balancelle. Léa expliqua un peu mieux à Chloé tout ce qu’il s’était passé ce matin. Comprenant plus ou moins l’histoire, Chloé se fît du souci pour Hélène mais elle s’en faisait tout autant pour les autres.

Christian ne revint pas longtemps après pour rassurer la jeune femme et la fillette. Il était accompagné de Jimmy et Jeanne. Léa se jetta dans les bras de son père.

-Tout va bien, le bébé et sa maman se portent à merveille. Dit-il
-Et toi ? Demanda la fillette

Jimmy regarda sa fille. Il se baissa et la pris dans ses bras. Il voyait bien que sa fille était un peu perdue. Il remis tendrement une mèche rebelle derrière son oreille et lui répondit

-Je vais bien aussi, t’inquiète pas.

Il lui fît un bisou sur la joue elle s’accrocha à son cou.
Jeanne regardait la scène entre son homme et sa fille. Elle avait les mains dans le dos, elle les trouvait mignons. Elle se disait que Jimmy était vraiment un homme et un père admirable et elle était heureuse d’être avec lui. Mais soudain ses jambes fléchirent et elle tremblait. Quand Jimmy s’en apperçut il lâcha sa fille pour vite aller la soutenir avant qu’elle ne tombe. Il l’accompagna à la balancelle ou elle s’asseya sous l’œil inquiet de tout le monde. En souriant et avec une voix qu’elle voulait rassurante elle leur dit

-C’est rien, c’est juste un peu trop d’émotion

Jimmy s’asseya à côté d’elle et lui dit en prenant sa main

-Tu es sûre ? Tu devrais voir le médecin avant qu’il parte, tu es toute pâlichonne
-Oui j’en suis sûre, t’en fait pas. Et puis il n’y aura plus de place dans l’ambulance toute façon.

Elle ajouta

-Ne vous inquiétez pas, ils vont juste emmener Laly et le bébé à la maternité pour contrôler que tout va bien, il arrive un peu en avance ce petit bonhomme faut dire… Mais je suis convaincu qu’elle sera très vite de retour parmi nous avec son petit Mattéo et qui sait, peut être qu’ils reviendront à 4.
-A 4 ? Demanda Chloé intriguée
-Oui, aussi étonnant que cela puisse paraître, l’un des hommes qui accompagnaient le médecin est une euh… vieille connaissance de Laly

Jeanne riait, elle ne croyait déjà pas au hasard et aujourd’hui elle y croirait encore moins. Chloé demanda des explications et c’est dans un grand éclat de rire général que se poursuivit la conversation. Jeanne ajouta

-Ca fait partie des mystères de l’amour sûrement

***

Bonne nuit tout le monde, suite demain ;)


Dernière édition par Imagine le Ven 6 Juil 2012 - 9:46, édité 3 fois
avatar
Imagine
Etudiant en Azoulayrie
Etudiant en Azoulayrie

Féminin
Nombre de messages : 168
Date d'inscription : 03/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par sandrineL le Mer 4 Juil 2012 - 22:35

J'arrive à l'instant et la suite est tellement inquiètante que oui bien sur on veut la suite ce soir s'il te plait.
Le rêve de Nico m'inquiète!
Et bien ça a swingué les derniers chapitres avec Laly qui accouche,Jeanne en sage femme et Jimmy en panique :p
cette retrouvaille ne serait ce pas Sebastien :scratch: :scratch:
Bon tout cela ne nous dit pas ou est Hélène? j'espère qu'elle ne va pas faire de bêtises! vivement demain pour la suite !


Dernière édition par sandrineL le Mer 4 Juil 2012 - 22:58, édité 1 fois

sandrineL
Grand maître AB
Grand maître AB

Féminin
Nombre de messages : 5748
Localisation : picardie
Date d'inscription : 12/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par Imagine le Mer 4 Juil 2012 - 22:40

elle est postée. Bonne lecture :D
avatar
Imagine
Etudiant en Azoulayrie
Etudiant en Azoulayrie

Féminin
Nombre de messages : 168
Date d'inscription : 03/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par ninon le Mer 4 Juil 2012 - 22:58

super suite, je me demande qui est ce nouveau venu. Stéphane peut être. Pourvu que Nicolas retrouve Hélène, mais quel chemin prendre. Merci Imagine jolie suite


Dernière édition par ninon le Mer 4 Juil 2012 - 23:01, édité 1 fois
avatar
ninon
Incoll-AB
Incoll-AB

Féminin
Nombre de messages : 3589
Localisation : Eure et loir
Couple préféré : Hélène et Nicolas
Loisirs : Ecrire
Date d'inscription : 30/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si... Il (partie 1 )

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum